Accueil / Réflexions / La franchise pour ceux qui y croient…

La franchise pour ceux qui y croient…

Mais pourquoi donc, le leader des insoumis réfute, devant l’illuminé, son dire de la matinée, ne serait-il plus insoumis ?

Pour faire bonne mesure il raille sur le fait que la dame de Berlin et autres provinces droitières ne soit pas présente lors d’une retrouvaille impromptue sur le vieux, laissant entendre que devant elle, il aurait osé ; oui, mais quoi ?

Mais j’ai eu le plaisir d’une ville de la côte de granit rose qui dit être de caractère.

Plaisir d’y découvrir de vieilles bâtisses où des siècles se sont passés et sur certaines devantures des citations qui donnent à penser même si elles sont bien connues.

Mais aussi, d’une crêperie ou ledit ci-dessus s’affichait en toutes lettres d’article pour sa clique.

Et le maître des lieux ne faisait pas ombrage à son chef de file qui dit ne pas l’être, tant son accueil est plutôt du genre de faire passer à côté.

Heureusement que Dame veille et nous a honoré de crêpes peu onéreuses et surtout suffisamment à un appétit de 16h.

Mais pourquoi donc les insoumis veulent-ils faire fuir ?? Haro sur le baudet, le transporteur de nos élans voyageurs serait responsable de la hausse du déficit national à hauteur de 0,1%.

Il faut donc le passer sous les fourches caudines du privé.

Ainsi comme dirait l’autre, lorsque tout sera privé, nous serons privé de tout.

Mais, bien entendu, pas question de se poser une vraie question sur les restes de déficit sauf si c’est pour prouver que les pauvres sont responsables de dépenses irresponsables.

D’une nouvelle qui se veut Capital, l’un connu pour ses avancées sociales et pas du tout libérales, libère à chaque fois que l’occasion fait le larron, son dogmatisme sur le fait que la France serait le pays où l’impôt règne en maître.

Bien entendu, l’on prend ce que l’on veut pour expliquer ce que l’on veut et certainement je le fais aussi.

Mais, si je peux me permettre je ne suis pas payé pour faire passer des idées unilatérales pour la réalité de la vie.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.