Accueil / Politique / La France apaisée de Marine Le Pen ne change rien

La France apaisée de Marine Le Pen ne change rien

france0902On ne peut pas dire qu’elle compte son temps et qu’elle ne fait pas d’effort pour conquérir le pouvoir, car Marine Le Pen veut gagner.

Elle est très différente du fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen, qui lui voulait (et veut toujours) pouvoir s’exprimer. La politique est une excellente possibilité pour communiquer dans les médias.

Mais, je n’ai jamais cru que Jean-Marie Le Pen, le père de Marine, est eu envie du pouvoir. Il a obtenu quelques mandats, il est actuellement Eurodéputé.

Au fond, je ne suis pas persuadé qu’il est monté le Front Nationale pour en faire un parti politique gagnant.

Alors que si l’on prend la droite dite traditionnelle, du RPR, à l’UMP puis à Les Républicains, à chaque fois se sont des transformations du parti pour en faire des machines de guerre pour gagner. Pour le moment, personne ne sait si le montage de Nicolas Sarkozy, Les Républicains permettra à Sarkozy ou à un autre qui serait désigné de revenir au pouvoir. Mais, tout est fait pour.

Le PS est de la même trempe.

Par ailleurs, ni le PS, ni Les républicains ne provoquent d’effet repoussoir. D’ailleurs, on le voit dans certains cas de figure (comme à la présidentielle de 2002 ou aux élections régionales d’il y a quelques mois) des électeurs de gauche ont voté pour Les Républicains et le contraire serait vrai, si le cas se présentait.

Avec le FN c’est n’est pas le cas, Marine Le Pen s’acharne depuis des années, ça ne change rien, elle n’arrive à combattre la crainte en ce parti, à briser ce que certains appels « le plafond de verre ».

Lors des élections régionales de 2015, tout autre parti qui aurait eu un tel résultat au premier tour (le FN dominait clairement la partie), aurait raflé la mise et des candidates telle que Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen auraient été élues sans difficultés (et bien d’autres candidats représentants ce parti).

Mais au second tour, tour s’est effondré pour le FN, comme si les résultats du premier tour n’avaient pas d’influence sur le second tour. Ou plutôt si, une influence hyper-négative.

Le vote du premier tour était un vote sanction contre les 2 parties traditionnelles, mais avec le risque de faire passer un candidat FN dès le premier tour si le vote sanction était trop fort.

Marine Le Pen et son entourage peuvent communiquer avec leur nouveau slogan « La France apaisée », ils ne peuvent pas effacer l’historique et c’est cette histoire qui fait peur à ceux qui pourraient voter pour le FN.

Et le problème est que Marine le Pen fait parti de cette histoire qui fait peur, elle est la fille du fondateur (même si elle est s’est disputé avec son père et qu’elle l’a mis de côté).

Je crois que si le FN veut briser ce plafond verre, il faudrait qu’il se coupe totalement de son passé. Que ses dirigeants créent un autre parti, avec un autre nom et sans lien avec le passé, donc sans Marine le Pen ni sa nièce Marion.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.