Réflexions
A la Une

La canicule n’a pas noyé le poisson

Les pêcheurs en ont marre, ils ne peuvent plus pêcher en cette saison. Des plus malins qu’eux font barrage.

Tenez, des journaliste étaient partis en investigations et ils n’en n’ont pas cru leurs clavier à plume.

Bien sur, ils sont intervenus à la suite d’un signalement car sans information préalablement lancée, il ne peut y avoir recherche sans débauché d’économie et d’énergie.

Or, les finances et la disponibilité des êtres sont le nerf de la guerre.

Mais, là, tout était réuni dans une alerte où le commandant des troupes se faisait prendre les doigts dans la confiture d’un règlement qu’il avait instauré et qu’il n’avait pas respecté.

Il avait agi sereinement sur de son pouvoir »Faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

C’était la parole sacré du père à sa sacrée de fille qui ne l’entendait pas de cette oreille ayant de bons yeux pour voir qu’il y avait anguille sous cloche.

Aussi, les journalistes en possession de photos compromettantes se sont saisis de l’affaire la bouche appâtée par ce qui était à d’autres proposés.

Des homards en cérémonies accompagnés de vins fins pour des dîners divins réunissant quelques braves petites connaissances quotidiennes ou d’autres que l’esprit ouvert des hôtes voulaient mieux connaître.

Ce sont ces excès qui ont été mis à la vindicte publique d’un tableau de pêche que l’ancienne noblesse d’avant la république n’aurait pas reniée.

Mais,c’était sans compter sur l’habilité d’un clan de plus grands copains qui derrière leur hérault se sont époumoné à la délation, au lynchage public d’un journalisme de combat voulant profiter des gilets jaunes pour jouer au chamboule tout d’un gouvernement en marche.

Ne connaissant pas la problématique du détournement d’image, la bête prise dans la nasse a inventé un système vieux comme érode : crier au loup afin que ne se voit pas la forêt coupable cachée derrière l’arbre.

Ainsi, un contrôle de l’ensemble de l’activité du maître d’armes a été effectué pour aboutir à la confirmation que le poste a bien été tenu même si les faits récriminés l’étaient vraiment.

Le tour est joué, sinon c’était le patron qui devait en répondre… Et dans la savane, le lion rugit d’un plaisir de palais qui leui sera réservé…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer