Accueil / Réflexions / Jouer serait-il perdu ?

Jouer serait-il perdu ?

Chaque dimanche matin, certains vont en messe, nous nous allons en boulangerie chercher notre pain quotidien puisque la notre est en congé ce jour sacré.

Et si la bonne envie nous prend, nous prenons pâtisseries bien meilleurs que celles proposées par notre habituel.

Jamais content, le français moyen en veut toujours plus ! Tenez, en ces temps passé de coupe du monde, le monde des parieurs a fait fort en pariant quelques 690 millions d’€ sur ce sport où l’argent est veau d’or.

67 millions pour la seule finale, l’histoire ne dit pas le combien du montant gagné par ces joueurs de transat-bière picon ou pas.

Mais lorsque l’on sait que ces derniers dépensent 237€/an l’on se dit que le dépenser en resto-bistro irait mieux pour la chaîne alimentaire du quartier.

C’est tellement préoccupant que l’autorité pas hypocrite de la surveillance de ces dépenses a rappelé combien il était dangereux de s’exposer ainsi.

Mais pour passer cette drogue légale, un bon petit verre de vin de derrière le comptoir fait passer ces errances d‘une vie sans destin.

Comme les plus gros joueurs ont moins de 35 ans, et plus fauchés, ils se régalent plutôt d’une mousse hors boîte.

Sinon, il est capital de connaître la réalité du patrimoine d’un célèbre présentateur de la télé qui fait mouche depuis plus de 5 ans.

Et comme le dit le journal éponyme avec plus de 11 millions d’€ de patrimoine professionnel, il n’a pas de souci pour prendre sa retraite s’il l’accepte un soir du journée d’un coup de bourre.

En pub d’un jeu en ligne, la promesse de jouer à plusieurs gratuitement.

Alors pourquoi dire offrir 10 millions de jetons gratuits ?

Comme tout petit qui se croit grand car vêtu d’un costume de pouvoir, conteste toujours les formes dans lesquelles il a été pris sur les faits sans jamais discuter du fond de sa faute qui est sans appel.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.