Accueil / Idées / Je ne crois pas au tripartisme

Je ne crois pas au tripartisme

troisOn peut lire, depuis quelques mois et plus particulièrement depuis Dimanche dernier que nous sommes passés d’un bipartisme, en France à un tripartisme avec l’émergence du FN (Front National).

Depuis des mois, nombre de sondages avaient fait passer le FN en numéro 1 devant l’UMP et le PS, la réalité des urnes est tout autre. Le trio des têtes UMP, PS puis FN.

Effectivement, cela fait penser un tripastimes, mais je n’y crois pas.

Les Français veulent le changement mais sans véritablement de changement, ils votent tantôt un peu vers la droite et tantôt un peu vers la gauche.

D’ailleurs, la campagne de Nicolas Sarkozy, de l’entre-deux tour de l’élection présidentielle de 2012, avec des propos trop marqué à droite lui a coûté sa réélection.

Le balancier ne s’arrête jamais, poussant dans la majorité, par moments le PS et à d’autre moment l’UMP (ou le RPR par le passé), sans jamais trop s’éloigner du centre.

Mais, le centre n’est pas non plus ce que recherchent les Français, sauf en 1974 avec l’Élection de Valéry Giscard d’Estaing.

Par contre, il y a toujours, une partie du corps électoral qui vote pour les extrêmes, vers la droite ou vers la gauche.

Longtemps, le PC, le Parti Communiste fut le parti extrême dominant. D’ailleurs, François Mitterrand doit son élection en mai 1981 à une alliance avec PC et à la nomination de Ministres de ce parti.

Lors d’une des élections présidentielle, Arlette Laguillier, extrême gauche également dépasser la barre symbolique de 5 %, lui permettant un remboursement de ses frais de campagne.

Le temps passe et les hommes politiques se renouvellent.

Il fallait de l’électorat de l’extrême se repositionne, il y a eu une fenêtre lors de la dernière présidentielle, en 2012, s’était soit à gauche toute ave Jean-Luc Mélanchon, soit à droite toute avec Marine Le Pen.

Probablement, l’effet de balancier, les Français ont opté pour Marine Le Pen.

Peut, qu’un jour, la droite traditionnelle devra pactiser avec le FN comme en son temps le PS avec le PC.

Mais, je ne crois que nous soyons dans un tripastime, nous sommes toujours dans le bipartime avec le PS et l’UMP, simplement l’aiguillon qui peut faire une élection n’est plus le PC mais le FN.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com