Accueil / Politique / Je n’ai pas écouté

Je n’ai pas écouté

Le maître impérieux a parlé, je n’ai pas écouté, ni lui entendu ce bruit sourd venant de nos quartiers dévastés.

Comme les autres, il n’a de cesse de vouloir nous vendre sa soupe qu’il voudrait populaire.

Mais son bouillon de culture ne contaminera pas ce qui fait la force de ceux qui pense vraiment social et pas monnaie.

Il n’encourage pas à chercher travail correspond à aux désirs de chacun de faire, mais il encourage à devenir milliardaire.

N’exercez pas pour être orfèvre, exercez pour gagner toujours plus d’argent en faisant mine déconfite de ne pas savoir qu’à ce jeu là de prendre sur les autres, il y aura toujours des perdants en grand nombre.

Cet impérieux, du haut de sa posture veut imposer une société rêvée pour les riches où il n’y aura de place que pour les maîtres et les servants.

Mais cela a déjà existé, il n’a rien inventé, c’était les nobles et les serfs.

Preux chevalier faisant aller au combat les manants pendant qu’il troussait la bergère en lui faisant croire que ses troupeaux se garderaient seuls conte le loup environnant.

N’allez pas croire, mais si croyez-le, que ce brave homme ne cherche pas ventre gratuit pour se (re)générer.

Il veut nous faire croire que seul sa caste possède les seules valeurs, coutume culture utiles au bien être de chacun.

Mais, il n’a qu’à vraiment écouter ces gens, petites comme il dit, écoutant en cela ceux qui l’ont éduqué, qui de fait de leur passé, on acquis une expérience bien supérieure à son savoir de savant fou.

Chacun a sa propre histoire, et la somme de l’ensemble est bien plus fort que tout et c’est justement ce qu’il ne veut pas comprendre sachant que sa résistance est en fait le seul moyen trouvé pour rester dans son passé sous couvert d’un futur que le peuple ne comprendrait pas.

Ami(e)s, il serait temps de vous passer de télé ou rendez-vous en janvier 2018 pour regarder la nouvelle avant qu’elle devienne comme les autres servis et nervis.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*