Accueil / Pourquoi / J’ai vu la Guerre des Étoiles (Star Wars) en 1977

J’ai vu la Guerre des Étoiles (Star Wars) en 1977

Film et cinémaEn 1977, j’étais allé voir à sa sortie un film de science-fiction, qui était présenté comme ne ressemblant à aucun autre : La Guerre des Étoiles.

À cette époque, en France, souvent les titres des films étaient « francisés », pas au point de ce qui se fait (ou se faisait) au Québec , mais tout de même.

On savait que le titre, aux États-Unis était Star Wars, mais tout le monde en France parlait de La Guerre des Étoiles.

Effectivement, c’était différent des autres films, plus rapide, très « bizarre » avec tous ces extra-terrestres qui faisaient plus marionnettes en caoutchouc qu’autre chose.

Et puis, il y avait le côté moderne avec ses vaisseaux spatiaux et le côté classique des films de cape et d’épée. Les combats avec les sabres lasers reprennent les combats classiques des anciens films comme « La Capitan » avec jean Marais ou « Fanfan la Tulipe » avec Gérard Philipe et encore bien d’autres.

Et puis il y avait maîtres Obi-Wan Kenobi et Yoda et leur sagesse qui me faisait penser à cette force dans le feuilleton du début des années 1970 : Kung Fu avec David Carradine.

Ce qui rendait surprenant La Guerre des Étoiles, était ce mélange de futurisme dans l’espace et d’éléments classiques venus de vieux films et de séries télés.

La qualité de la mise en scène était au rendez-vous et pourtant les images de synthèse n’existaient, les techniques étaient proches de ce que faisait Méliès dans ses films à la fin du XIXème et au début du XXème.

Le résultat était là, notamment à la fin du film, lors de la destruction de l’Étoile Noire, on était scotché à son siège.

Avec un son Dolby de l’époque et en 2D, la 3D n’existait (ou seulement pour certains petits films, avec des lunettes en cartons avec des filtres bleus et rouges).

Mais, la magie était présente, un film vraiment différent. Avec des robots attachants, comme R2-D2 ou C-3PO. Mais j’ai toujours préféré R2-D2 et son côté un peu espiègle et trouvais C-3PO trop « nunuche ».

Pour mes copains de l’époque et moi-même, c’était un bon film, toutefois personne n’imaginait que cela allait être une pareille saga. Et que près de 40 ans plus tard, il y aurait un tel marketing, autant d’argent dépensé (je crois presque 5 milliards de dollars), autant de secret pour la sortie d’un épisode de plus de La Guerre des Étoiles, oups on n’utilise plus cette expression, de Star Wars.

J’irai, probablement, le voir. Mais, il n’y a plus l’effet nouveauté, sensationnel, jamais vu. On retrouve, une autre histoire, de personnages anciens et nouveaux, des vaisseaux spatiaux qui vrombissent dans le vide absolu (j’ai toujours trouvé cela rigolo), des extra-terrestres, des robots, des gentilles, des méchants, le tout teinté d’humour et d’amour.

Mais, c’est toujours la même chose, avec tous ces nouveaux épisodes de Star Wars, il n’y aura plus jamais cet effet magique de la première fois.

Je suis content d’avoir fait partie de cette génération qui a pu voir, en 1977, à sa sortie : La Guerre des Étoiles.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com