Accueil / Politique / Les instituts de sondages se sont encore trompés, ce n’est pas Hillary mais Donald

Les instituts de sondages se sont encore trompés, ce n’est pas Hillary mais Donald

sondage1011Contredisant les instituts de sondages, les Américains ont été votés en masse pour élire leur 45ème président : Donald Trump.

Qui est à blâmer dans l’histoire les Américains qui n’ont pas suivi ce qui devait se passer et qui était prévu par les instituts de sondage, ou bien les instituts de sondages qui n’ont rien vu venir.

J’ai lu qu’il y avait un vote « secret », des sondés qui n’ont pas répondu ou pas dit la vérité.

J’ai cru les instituts de sondage, et comme beaucoup, j’ai imaginé que l’élection de Hillary Clinton était… gagnée d’avance. En plus, les premières tendances lui étaient favorables, je me suis couché en me disant « ça va, elle va gagner ».

C’est raté… et on ne peut même dire que c’est une élection bancale, non représentative par le peu d’électeurs, bien au contraire les Américains se sont déplacés pour voter. Le résultat correspond sans aucun doute possible à la volonté populaire.

Donald Trump est bien le 45ème président des Etats-Unis.

Que va-t-il se passer, un chef d’entreprise qui endosse le costume de président ? Ce n’est pas une première, en Italie, avec Silvio Berlusconi (chef d’entreprise) a longtemps été président du Conseil des ministres d’Italie.

Donald Trump et Silvio Berlusconi sont assez poche sur leur manière d’être vis-à-vis des femmes, du monde des affaires. Pas à la même échelle, Donald Trump est à la tête d’un empire financier beaucoup plus important que Silvio Berlusconi. Par ailleurs, l’Italie n’est pas l’Amérique.

Mais, dans la réalité, Donald Trump n’aura pas les pouvoirs d’un président comme en France sous la 5ème République, où le président de la République a véritablement des pouvoirs très étendus.

Aux États-Unis, ses pouvoirs sont limités dans tous les domaines, il doit composer avec la chambre (même si elle est de sa majorité), les généraux de l’Armée. Et, il ne faut pas oublier que les États-Unis ne sont pas un pays mais une fédération où chaque Etats a une autonomie presque totale.

De toute manière, nous verrons bien. L’élection de Donald Trump est simplement l’expression de la volonté des Américains. C’est la démocratie.

Si, comme je l’ai lu, « le monde est sous le choc », c’est à cause des instituts de sondages. Ces instituts interrogent une poignée de gens, qu’ils considèrent comme représentatif et ils nous inondent de résultats, en les commentant comme s’ils reflétaient la réalité.

Et puis, le jour des élections, là ce n’est plus une poignée de gens qui vont répondre n’importe quoi à des sondeurs pour s’amuser, ce sont des millions d’électeurs qui vont voter selon leurs convictions. Et le vrai résultat sort des urnes.

L’erreur est d’avoir pris pour argent comptant les résultats publiés par les instituts de sondages, et de croire que Hillary Clinton était élue, avant même que les électeurs ne votent.

Aujourd’hui, Donald Trump est le nouveau président des Etats-Unis… et alors, la Terre ne s’arrêtera pas de tourner.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux
Pin It

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*