Accueil / Politique / Imagination objective

Imagination objective

C’est une invention des ventes à distance pour tenir à distance les commerce de quartier.

Le black Friday est inventé pour refourguer à bon marché ce qui ne s’est pas vendu et tenté mieux voir ce que les client hameçonnés vont acheter durant les week-ends festifs pour les marchands.

Savoir, c’est prévoir et ainsi moins de marchandises au rebut que l’on en peut plus voir disparaître lors des soldes courantes tout au long de l’année.

Dans un univers malade de la consommation des êtres humains, les petits malins, rois du marketing mal appris en commerce d’école, ont inventé la surconsommation dans l’espoir d’en finir avant de terminer leur imagination puérile et destructrice.

Mais d’autres résistent, tel ce marchand de l’économie sociale qui a décidé de fermer sur cette période ; belle prouesse publicitaire.

Un autre crée les journées vertes promettant un pourcentage des ventes à ceux qui en ont besoin ou dans des actions style sauvons le monde.

Nos parlementaires ont juste réagi en obligeant à mettre noir sur blanc vendredi noir ; non mais, qui commande encore ici bas?

Le roi du tweet again, c’est le ministre qui a remplacé à la barre des économies en tout genre l’ancien devenu son patron élyséen, facile à reconnaître illuminé qu’il est de ne se rappeler plus de rien.

Ainsi donc l’homme se plaint que dans la capitale les gens ont une préoccupation quotidienne d’aller au restaurant avec la difficulté de se restaurer pour moins de 100€ le repas sans les vins.

L’on comprend mieux pourquoi il ne peut se mettre à la place du bon peuple qui lui assure son bon pain.

Lui a priori, malgré ses difficultés, tous les midi et dîners aller au-delà n’est pas vraiment un souci surtout s’il y a un vin à chaque plat en 6 services monsieur s’il vous plaît bien.

La malbouffe, elle est contente puisqu’elle aura une raison d’augmenter ses prix !!!

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.