Accueil / Réflexions / Il ou elle banque

Il ou elle banque

Il fut un temps où les banques en appelait à ses (futurs) clients du style « J’en veux à votre argent ! ».

C’était haro sur le bourricot, à celui qui gagnerait le gros des comptes clients.

L’imagination volait à tout vent.

Les banquiers devenaient assureur.

Les assureurs devenaient banquiers.

Et chacun se mordaient à pleine dents.

Ceux qui ne bougeaient pas étaient garantis d’une mort certaine.

Ça chauffait dans les états majors et leurs petites mains devaient suivre au risque de mourir dans le froid glacial annoncé d’un pôle emploi qui n’a jamais tenu son poste.

Axa faisait partie de ces entreprises que l’on croyait innovante, du moins c’était son chef de bataille qui le faisait croire en laminant tout sur son passage d’ancien trésorier de mauvaise manière même s’il était de bonne famille normande.

L’innovation allait tambour battant.

Vous alliez voir ce que vous alliez voir et beaucoup sont allées voir ailleurs y compris et surtout maintenant.

On ne peut pas réorganiser indéfiniment dans ses rangs, copier le passé en faisant table rase du passé et penser client innover pour lui.

Ou, au minimum, conserver la tête de rang d’un premier au service de ses clients.

Mais la seule obsession était de faire disparaître un passé dit mutualiste qui a bien servi au demeurant a stabiliser une base financière d’actions imprenables mais désormais ingérable si l’on veut jouer dans la cour des grand à fortes bourses.

Ainsi les bénéfices vont bon train sans aide aucun du service public de transport, ses patrons en hommes pressés, toute ressemblance avec quiconque est purement aléatoire et issu d’un état d’esprit douteux, ne prenant que l’avion aux frais de la princesse, toute ressemblance avec quiconque est purement aléatoire et issu d’un état d’esprit douteux.

L’innovation est (re)tombée et tant pis pour le gogo qui y croyait.

Pensez aujourd’hui avec la monnaie qui court, qui court, à en devenir crypto après avoir été virtuelle, dont on ne sait plus pourquoi le liquide coulerait encore à flots.

l’on espérait bien avec sa CB sans contact aller au moins jusqu’à l’autorisation de 30€.

tant pis pour la facilité, vous resterez bloqué à 20€ ou changerez de banque…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.