Accueil / Réflexions / Il n’y a pas que les diesels qui posent problème à Paris

Il n’y a pas que les diesels qui posent problème à Paris

paris0209La Maire de Paris, Anne Hidalgo fait une fixette sur les moteurs diesel. Il est vrai que les vieux moteurs diesel sont très polluants et crachent parfois, voire souvent des nuages de fumées noirâtres, donc il vaut mieux éviter d’imaginer ce que l’on respire en s’en approchant.

Entre nous, les vieilles voitures à essence sentent aussi mauvais qu’un vieux diesel, mais vous ne leur en vouliez pas. Elles peuvent continuer à rouler et à polluer.

Mais lorsque Mme Hidalgo déclare « Je veux éradiquer le diesel d’ici 2020 », je crois qu’elle ne sait pas de quoi elle parle.

Les véhicules diesel récent, ceux qui, au moins, répondent à la norme ECO-2 ne polluent davantage que les voitures à essence de même génération.

Éradiquer les diesels d’ici 2020 de Paris, mais laisser circuler de vieux véhicules à essence serait une hérésie.

De toutes les manières, tous les véhicules à moteur, même électrique sont générateurs de pollution.

Pour les voitures électriques, une grande partie de la pollution déportée ailleurs, là où l’électricité est produite. Un coup de chance, en France, une grande partie de l’électricité est nucléaire (mais elle produit des déchets qui ne sont pas sympathiques du tout)

Sans parler de la pollution lors de la fabrication des batteries. Mais, c’est ailleurs, ce n’est pas ici, alors on n’en parle pas.

Mais, à Paris (comme dans les autres villes), il y a bien d’autres problèmes que la voiture.

La pollution sonore des 2 roues motorisées mal réglée ou volontairement bruyant (Si j’étais Anne Hidalgo, j’éradiquerai les motos Harley-Davidson, elles font un bruit assourdissant, inadmissible dans Paris).

En parlant de pollution, j’ai remarqué un laissé allez de plus en plus fréquent de la part des propriétaires de chiens. Il faudrait qu’ils les aiment totalement, même les déjections qu’ils laissent – de plus en plus souvent – sur les trottoirs. C’est à la fois inesthétique, mal odorant, dangereux (on peut glisser en marchand dessus) et porteur de nombreuses batteries. Voilà, un vrai sujet Mme Hidalgo.

Un autre sujet qui est important : les encombrants.

Il fut un temps où de grandes bennes étaient installées à certains endroits stratégiques dans Paris. Ce qui permettait aux résidents d’aller jeter les encombrants dans ces bennes.

Aujourd’hui, il faut fixer un rendez-vous et laisser les encombrants dans la rue pour que les services de la voirie les retirent.

C’est moins bien, pour au moins 2 raisons :

– Nombre de Parisiens ne prennent la peine de fixer un rendez-vous en déposer leurs encombrant au coin de la rue. Qui vont traîner et se répandre pendant des jours avant que les services de la voirie ne passent.

– Même en ayant fixé rendez-vous, c’est peu esthétique dans une ville comme Paris. Les bennes qui étaient de couleur vertes, même si ce n’était pas très « beau », c’étaient mieux que ces amas de détritus.

Il y a nombre d’autres sujets qui posent de vrais problèmes.

Alors, de vous en prendre avec un tel acharnement à tous les diesels sans aucune réflexion (j’en viens à me demander si ce n’est pas un problème théologique) essayer de vous intéresser aux vrais problèmes qui nous touchent au quotidien à Paris.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.