Accueil / Réflexions / Il l’a dit le petit

Il l’a dit le petit

Il l’a dit : le social ne peut être sans l’économie, il ne l’a pas fait en privilégiant ses amis les riches d’un minimum de 500 000€ en moyenne par an afin de réduire les prestations sociales des plus pauvres qu’il avait pris soin par ailleurs de réduire confortablement.

Il l’a dit, pour qu’un gâteau soit partagé, il faut qu’il soit conséquent.

Car dans son esprit, il n’est pas question de parts égales.

aujourd’hui, il est ce qu’il est et se doit d’être partagé entre les plus riches, et demain si la croissance permet son expansion l’on réfléchira comment donner les restes aux démunis après que les riches aient prélevés leurs nouvelles dîmes.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il a fait retarder la mise en place de la réflexion d’un plan pour les plus démunis.

Il nous avait fait le coup de Louis XIV en invitant des artistes hors normes pour faire jaser le buzz ou en faisant s’asseoir les plus grands sur des chaises plus petites que son fauteuil de trône.

Il nous fait le coup de la Marie Antoinette avec son gâteau qui désormais remplacera le pain quotidien.

Mais il n’est pas fou le petit gars à sa mama, car il sait bien que désormais les boulangeries sont de plus en plus tenues par des immigrés alors que les pâtisseries dignes de ce nom ont bien vitrine française même si l’arrière salle peut rengorger de papier au noir car bénéfices il faut avoir.

Mais l’intérêt de l’économie capitaliste est qu’il privilégie le capital et se sert du social pour croître au plus grand profit des détenteurs dudit capital.

Alors, que l’économie sociale met l’accent de tous les pays et régions sur le social afin que chacun vive le plus dignement possible.

Quand, je dit Il, vous l’avez bien compris, il s’agit simplement de l’illuminé qui joue de la modestie du haut de son piédestal dont il se demande bien comment ne pas en descendre.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.