Accueil / Réflexions / Hors débat

Hors débat

Tu parles d’un grand débat, il n’y a même pas petit débat.

Juste invité soit à remplir un questionnaire abscons sorti des crânes d’œufs des servis qui nous gouvernent, soit il vous est demandé de faire comme au début du mouvement des gilets jaunes : remplir un cahier de doléances qui doit déjà être bien garni…

Or, au lieu de m’obliger à faire une thèse, antithèse, le tout résumé dans 1 ligne à thème au nombre de mots limités, j’aurais aimé pouvoir, si j’ai la force d’y aller, m’exprimer dans le clair obscur de mes pensées pour que chacun puisse y puiser la source des bonnes volontés pour véritablement mettre sur pieds un projet qui se rapproche au mieux des intérêts des gens et non pas de l’économie non sociale, ni solidaire.

Tenez un exemple, j’ai visionné un excellent documentaire sur les enfants placés.

Nous sommes en 2019, et le constat du débat suivant est que oui, parfois, peut-être même souvent, personne n’en sait rien au demeurant, la maltraitance est plus forte en ces lieux de vie que sont censés être certaines familles d’accueil ou centre d’hébergement pour enfance en grande difficulté.

Et oui, dès l’adolescence, les gamin(e)s sont seul(e)s envoyé(e)s dans des hôtels transformés en asile dont les propriétaires sont revis d’être marchand de sommeil à bon compte de chiffre d’affaires sur le dos de la collectivité et au détriment desdits ados.

Que pensez-vous que va faire un enfant de 15 ans livré à lui-même toute la journée, toutes les nuits ? Et que penser de ces à peine 18 ans que l’on (re)jette dehors puisque la majorité sonne le glas de l’enfance à sauvegarder ? La ministre patronnesse toute puissante a même osé décliner le débat.

Mais, y a til vraiment besoin de débattre pour nommer une ou plusieurs personnes compétentes pour s’emparer à bras le corps de ce véritable fléau.

Et que les énarques, polytechniciens à placer restent chez eux, à l’abri, au chaud de leur foyer !

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.