Accueil / Réflexion / Hôpital… 2éme…

Hôpital… 2éme…

Chose promise, chose… Au moins vous ne serez pas déçus par cette promesse faite dés le 1er jour ! À propos, après tergiversations, ce ne sera pas l’opération, mais juste un traitement idoine pour calmer la bête qui ne sommeille plus ou moins en moi.

Celle-ci se fera quand Mms et, peut-être, Mmes trouveront sur mon compte un accord. En tout cas, j’espère que le service ne se dégradera pas, au vu du manque de couverts hier soir. Pratique pour déguster le morceau de viande froide, déjà qu’un régime sans sel ce n’est pas terrible, alors même avec des couverts en plastique, récupérés je ne sais où, mais par la Grâce d’une aide-soignante fatiguée d’aller chercher plus loin.

Heureusement, j’avais mes doigts. Même pas peur avec la perf qui devient ma compagne de mes jours actuels. Sur que celle qui est restée à la maison saura se rattraper, jalousie ou pas, la guidant. Mais, cette nouvelle compagne risque fort d’être embarrassante lorsque le moment du sommeil arrivera, en espérant qu’il ne se montrera pas trop furtif.

Au fait, à défaut de me rendre visite, étant donné l’éloignement, les appels de soutien me conviennent bien. Mais si vous laissez un mot en dessous de la présente nouvelle, ce sera déjà très bien !

Bon, après m’être battu, emmêlé avec ma perf et avoir constaté la houle sur le stade lyonnais, puis être passé sur Equipe21 voir se boxer deux lutteurs que les supporters bons et mauvais d’un match retardé n’auraient sans doute pas voulu rencontrer, même des têtes de Turcs ou de Français. Et tout est rentré dans l’ordre, les Lyonnais ont péniblement gagné, les supporteurs continués leurs agapes civilisées, pour les lutteurs boxeurs avec leurs pieds et tibias, je ne sais pas trop désirant rejoindre Morphée dont les bras m’ont rappelé cette belle infirmière qui s’occupe de moi le soir.

Cette dernière, d’ailleurs, m’a souhaité, avant de partir, une bonne journée à 6h relayée à 7h par le personnel chargé des lits et m’ayant gratifié d’une couverture supplémentaire issue d’un grand privilège, puisqu’il n’y en a que deux pour tout le service. Attente d’un petit-déjeuner bien tardif : il est plus de 8 h mais, la vie reprend ses droits avec parlotes aux comptoirs, allées et venues du personnel, des fiers médecins venus constater leurs oeuvres… Pour moi, il me faudra encore attendre un autre qui daignera peut-être m’en dire plus. Mais le reste de l’équipe est toujours souriante ce qui fait passer la drôle de sensation d’être au zoo du mauvais côté des grilles.

Le dej arrivé, les médicaments ingurgités, la perf reposée : oui, la journée est bien repartie. À suivre…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com