Réflexions

Histoire

C’était une œuvre d’art d’un frère dominicain ayant aidés ses pairs pauvres courant 16° siècle.

La statue correspondante ayant bien plu est destinée à s’afficher avec son socle dans la cour d’une école très privée catholique.

Personne n’y a trouvé à redire.

Mais c’était sans compter sur la force jubilatoire des réseaux sociaux dont le mal le plus fort est la rumeur engrangeant les plus fortes suspicions.

Les joyeux drilles de la discussion virtuelle a décidé que ladite œuvre était quelque peu ambiguë.

A savoir que l’homme saint tient un morceau de pain destiné semble-t-il à un jeune garçonnet.

L’équivoque est que ce petit est collé contre l’homme et le pain à portée de bouche.

L’imagination fébrile de quelques uns veut faire croire à une attitude potentiellement suggestive qui permettrait de mettre en avant des mœurs que l’on voudrait d’un autre temps voire jamais existés.

 Et la conséquence de tout cela, le directeur de l’établissement, ne voulant sans doute pas perdre sa place ou son temps dans la tenue d’explications philosophiques a décidé de retiré l’œuvre sans se soucier le moindre du moindre de l’acte d’intolérance fait.

Il y a différentes manières de voir les choses, les événements, les images et autres et l’on se demande bien pourquoi est-ce que c’est toujours le pervers qui l’emporte sur la grâce.

Mais, me direz-vous cette affaire se passe au Canada où l’on sait bien l’influence anglo-saxonne.

Cela ne devrait pas arriver jusqu’en France malgré quelques débordements de ci delà : interruption de séance cinématographique orchestrée par des forces qui ne se veulent pas du mal.

Demande de retrait immédiat de statue – on s’en rapproche – que des laïcards aveugles ne veulent voir aucun signe religieux courir dans nos villes et nos campagnes.

Dites, et si l’on foutait un peu la paix au simple quidam que l’on est généralement, pensez pas qu’il pourrait passer son temps libre à se libérer sans contrainte ???

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.