Accueil / Politique / Hier, c’est maintenant

Hier, c’est maintenant

Vous vous rappelez, c’était i y a déjà quelques décennies, le danger démocratique était à nos portes, le bon peuple a voté pour l’écarter. L’élu qui s’en est suivi a fait comme et imposé ses droits.

En chef de guerre, il a constaté qu’il y avait un vainqueur et des vaincus.

Ceux qui ne pensaient pas comme lui était dans l’autre camps, perçus… hier, c’est maintenant, on nous a refait le coup, mais comme l’histoire ne se répète pas, juste un bégaiement s’entend, c’était à cause d’une femme tandis que ce fut à la non gloire du père.

Fort de sa majorité, il n’avait rien fait, fort de son nouveau pouvoir il ne fera rien.

L’un au passé, l’autre au futur.

L’essentiel n’est-il pas d’être là et désormais préparer soit son ailleurs, soit de poursuivre la posture. Les engagements d’hier ne seront pas tenus, juré promis la promesse tient toujours pour un prochain futur qui se dessinera bien assez vite.

Et Aujourd’hui, comme hier les promesses n’engagent que ceux qui y croient, et la république est laïque.

Ainsi les impôts vont-ils continuer d’augmenter, pour le reste…

Mais, braves gens, le gouvernement veille sur vous en recherchant de nouvelles solutions pour trouver des recettes à dépenser.

Peut-être s’agira-t-il de péages sur nationale sans doute dédiée au privé puisque le nombre de fonctionnaires, ces hordes de fainéants qui sinon seraient au chômage, doit fondre comme neige au soleil du Ventoux.

Mais justice doit être rendu au Magnifique d’entre nous puisqu’il a retrouvé le moyen d’un égalité galopante en ne faisant plus de discrimination : la Csg augmentera bien équitablement pour tout sans aucune baisse de charges pour les seuls actifs salariés. Alléluia, le bon messie est de retour, c’était bien inscrit dans le marbre versaillais qu’un souverain de sang royal donnerait l’absolution aux premiers représentants, trop nombreux soit dit en passant puisque leur déplacement coute aussi cher, d’un bon peuple si reconnaissant.

Ne m’en déplaise, les derniers sondages prouvent que l’impérieux fait bien…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*