Accueil / Tests Produits / Un gros œuf en chocolat de La Maison Puyricard

Un gros œuf en chocolat de La Maison Puyricard

J’ai testé, ou plutôt dégusté, l’un des produits en chocolat proposé pour Pâques par La Maison Puyricard.

Avant de parler du produit, je voudrais parler de la livraison, c’est un point important pour des produits fragiles, qui fait que certains pourraient hésiter à passer commande par correspondance.

Si Puyricard a des implantations dans plusieurs grandes villes en France, Arles, Avignon, Marseille, Nice, Paris, Toulouse,…) on peut être loin d’un magasin, tout en voulant déguster leurs chocolats.

Ma crainte était de trouver un produit cassé à l’arrivée, pas le moins du monde.

L’emballage est double.

Une première boîte abritant le coffret contenant les chocolats. Le coffret est calé dans la boîte de transport par une sorte de papier kraft.

Le coffret est élégant avec un joli ruban, c’est un véritable paquet cadeau.

À l’intérieur dans mon cas un gros œuf, bien installer dans un important nid en papier (découpé en lamelles faisant penser à de la paille).

Pour casser le contenu, il faut vraiment que le paquet plus que brutaliser, utiliser pour jouer au foot ou écraser.

On peut passer commande par internet sans prendre risques inconsidérés.

La boîte, c’est bien mais que vaut le produit.

L’œuf est superbe, le chocolat (noir dans mon cas, mais le produit est disponible en chocolat au lait) est brillant sans aucune imperfection avec de légers liserés colorés du plus bel effet, à l’intérieur on va trouver de délicieux bonbons de chocolats.

L’épaisseur du chocolat composant l’œuf est imposant (parfois le chocolat est mince comme du papier à cigarette), pas facile à casser mais son à manger !

Je préfère le chocolat noir au chocolat au lait, mais souvent le chocolat noir est un peu rugueux.

Avec La maison Puyricard ce n’est pas le cas, le chocolat de cet œuf est onctueux, il fond en bouche avec un puissant parfum de cacao, mais sans aucune agressivité. C’est un véritable plaisir.

C’est toute la différence entre un chocolat industriel, qui tout en partant d’excellent ingrédient n’arrive au niveau au niveau d’un chocolat artisanal comme Puyricard.

Pour Pâques, La maison Puyricard propose différents modèles, des œufs, des poules, des cloches, … et toute l’année un large assortiment de chocolats, de pâtes de fruits, de marrons glacés, …

Je me suis demandé d’où venait ce nom, j’ai cru que c’était le nom des fondateurs, mais non, c’est le nom de l’endroit où Jean-Guy et Marie-Anne Roelandts ont installé leur premier atelier de fabrication en 1967, dans le Sud de la France (ils se sont connus en 1960, à Léopoldville – Congo Belge). Aujourd’hui, Tanguy, leur fils, est Maître Chocolatier et à la tête de l’entreprise familiale.

La maison Puyricard propose des chocolats d’exception, que l’on peut se procurer dans près de 20 chocolateries en France, ou bien directement sur le site internet (à commander pour soi, ou pour faire une géniale surprise à un amateur de chocolat).

Pour passer commande, cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com