Accueil / Réflexions / Grandes marées

Grandes marées

Des territoires entiers sont menacés par la montée des eaux, déjà certains disparaissent.

La grimpée des températures dépassent tout espoir de solution si nous continuons ainsi.

La neige des glaciers, les glaces des banquises déferlent en torrents indomptables balayant tout sur leurs passages.

Mais, il reste, sur Terre, au moins un être humain serein décidé à faire comme si rien n’était.

Persuadé que tout allait mieux avant : l’esclavage ou fermage, le racisme, le trou béant séparant les plus pauvres des plus riches obligeant ceux qui se trouvent au milieu une servilité à toute épreuve dans l’espoir de peut-être passer un jour du bon côté ou, dans tous les cas, de ne pas finir verser dans le fossé larmoyant des laissés pour compte.

Avant il y avait la guerre avec ses dommages et périls collatéraux, aujourd’hui il y a le pourcentage admissible de désespérés pourvu qu’ils soient honnêtement (con)tenus.

Et notre clown auguste d’Outre Atlantique décide de qui est le chef, et puisqu’il a dit que c’était lui au nez et à la barbe du petit illuminé européen sans nation terrienne à lui, il propose de sauver les pires pollueurs terriens de la ruine financière puisque le reste il n’en a que faire.

Ainsi l’équilibre terrien demeurera : les ouvriers minant, les propriétaires se relaxant et pleureront de aire semblant de croire au coup de grisou.

Et notre illuminé qui croyait pouvoir tenir papy par la main, s’est fait rouler dans la farine de sa propre ivresse d’un pouvoir conquis sur la ruse et la bêtise humaine.

Espérons seulement, que son de piscine lui aura permis de retirer le bon grain de l’ivraie et qu’il fasse enfin campagne pour le bien être de nous tous et pas seulement de quelques-uns.

C’est sans aucun doute le message qu’il tiendra à faire à tous les français du haut de sa stature lorsqu’il remaniera son gouvernement en déménagement les gênants et nuisibles.

Mais rassurez-vous aucune proximité avec la maladie du charbon revenue tuer les animaux en France.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.