Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Fin du confinement à la carte !

Un jour viendra, où ceux qui nous gouvernent devront même fin à ce confinement. Pour le moment, il est toujours médicalement nécessaire, il faut limiter, réduire, la vitesse de propagation du coronavirus covid-19 pour que le système hospitalier puisse faire face à l’arrivée de nouveaux patients.

Aujourd’hui, dans certaines zones, le système hospitalier est à saturation, notamment en île de France, mais les patients peuvent être transportés ailleurs dans d’autres régions.

Il arrivera un moment où le confinement commencera à porter ses fruits et où, même dans l’Est et l’île de France, Le nombre de sorties dans les hôpitaux sera supérieur aux demandes d’admissions.

Il sera temps, alors, pour le président de la République et son Premier ministre de décider des suites du confinement.

Mettre fin au confinement par région, cela semble complexe, il n’existe pas de postes frontières. Depuis fort longtemps on circule en France sans se préoccuper des départements que l’on traverse.

Maintenir en confinement toutes les personnes qui ont plus tel âge ?

Pas très sérieux, 2 personnes peuvent avoir le même âge, mais pas du tout la même condition physique ou intellectuelle. On peut être vieux à 50 ans et encore très jeune à 70 !

Maintenir en confinement les personnes malades. C’est le cas quelle que soit la maladie. On reste au lit le temps que ça aille. Avec covid-19, sauf complication, nécessitant une hospitalisation, il faut une dizaine de jours.

Faire passer des tests (avec le truc du coton-tige ou de la goutte de sang)

Même en imaginant des tests fiables à 100%. Une personne peut être testée négative le matin et positive l’après-midi, l’évolution de la présence du covid-19 dans son corps.

Et puis, il y a le problème de masse, il y a environ 67 millions habitants en France, en imaginant que l’on ne teste pas les plus jeunes ou les plus vieux, il restera plus de 40 millions de personnes à tester.

On entend parler de 100 000 tests possibles par jour … ça fait 400 jours soit plus d’un an. On ne va pas rester confiné jusqu’en mai 2021.

À un moment donné, probablement au mois de mai, après plus de 2 mois de confinement, et donc une baisse des contaminations, il faudra faire comme en Chine déclarer la fin du confinement.

Il faudra éviter les risques d’une reprise rapide de l’épidémie, en expliquant qu’il faut maintenir les gestes barrières : on ne se serre pas la main, on ne fait plus la bise, on porte un masque (il faudrait nous en distribuer), on évite la promiscuité de lieux confinés avec trop de monde, …

Bien entendu covid-19 aura tué sur son passage, mais beaucoup moins grâce au confinement.

Et l’économie pourra redémarrer, les Français retrouver leur travail, les entreprises leurs clients. Et ce mois de mars avril sera un mauvais souvenir. Il nous reste, pour le moment, à prendre notre mal en patience.

Faite attention à vous et à vos proches.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.