Réflexions
A la Une

File d’attente(s)

C’est l’hôpital qui se fout de la charité, à moins qu’il n’en y ait plus dans ce monde de bêtise capitalistique.

Chacun sait bien les augmentations tarifaires de la si précieuse électricité.

Si, désormais, nous savons qu’elles servent entre autres à payer les amendes infligées par le biais de son actionnaire référent pour les besoins de sa communication comme elle est bonne, elles servent également ceux des revendeurs à la sauvette d’une soi-disante saine concurrence : un prix trop appliqué par le fournisseur qui était en monopole ne permet pas aux nouveaux acteurs de s’étendre.

En conséquence, des petits malins sortis tout droit de grandes écoles d’une vie qui n’est pas quotidienne, ont résolu l’imposture en obligeant le géant à relever ses prix.

Et les concurrents sont heureux de l’aubaine puisqu’ils continuent à vanter leurs services à 10 % moins cher mais oublient de dire que la hausse est incluse dans ce qui reste mois cher.

Il y a vraiment urgence à sortir des embouteillages de la pensée unique de ces forts en thème qui ne savent plus quoi inventer dans leurs beaux dorés pour se démarquer de leur propre concurrence.

Il y en a un qui a tout compris.

La mort mystérieuse d’un jeune qui a préféré l’eau courante à la musique des pétards et autres gaz envoyés par ses collègues dont il a la charge, a décidé qu’il n’était pas normal que ses parents, amis, et voisinage manifestent leur deuil.

Aussi, ce préfet droit comme un coq a-t-il interdit tout rassemblement allant à contre-courant.

Mais, c’est sans doute, uniquement, pour éviter toute fuite dans l’enquête diligentée hors ses services aux abonnés absents.

Toutefois, devant les boucliers levés, le pape régional fait marche arrière pour, dit-il, permettre à ces gens de faire leur démarche dans leur douleur qu’il entend ainsi respecter.

Mais, chut, rien à voir avec l’imbroglio généré devant les deux juges jugeant que dans ce dossier complexe il devait être déjugés au profit d’autres d’ailleurs qui permettront une justice plus objective.

Appréciez le propos.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.