Accueil / Réflexions / Existez-vous madame ?

Existez-vous madame ?

Est-ce un effet de la réduction du pouvoir d’achat ? Mais les nuisances aux biens semblent baisser.

Le corollaire en est-il que les attaques sur les personnes enflent et, comme de bien entendu, pour les plus courageux, les violences sur les femmes s’aggravent.

Et ne dîtes pas que cela est due à leur langue de plus en plus déliée même si en partie, mais en partie seulement, cela est vrai.

Oui, la vie quotidienne, vous savez celle de tous les jours qu‘une journée fait, est dure, très dure, de plus en plus dure.

Le stress au boulot est de plus en plus insupportable au fur et à mesure que vous vous apercevez de l’inutilité de votre fonction de ce que vous y faites avec la seule excuse d’avoir à manger.

Mais ce n’est pas une raison pour se calmer sur votre conjointe, votre amie, votre femme, votre concubine, votre proche ou voisine.

Non, ne me dîtes pas que vous tapez votre sœur ou votre mère ; et pourquoi pas votre grand-mère ho vous le courageux, le téméraire ?

Pour les dommages aux biens baissant, les vendeurs d’alarme contre le vol vont trouver la parade pour éviter le chômage annoncé après que les braves gens, ceux qui ne volent pas, en auront soupé de leurs messages publicitaires.

Ils vont (re)créer une ceinture de protection contre les violences physiques qui alertera l’entourage jamais regardant dès qu’une se fera massacré derrière la cloison du voisin de palier.

Espérons que les brésiliens à l’appel de leurs brésiliennes comprendront le message de leurs sœur, mère, femme, amie, voisine vis-à-vis de cet individu qui passe encore son temps en des propos misogynes  lorsqu’il n’appuie pas sur son racisme inné tordu ou ne tape pas, comme c’est simple et facile, sur les hommes auxquels il semble ne pas arrêter de rêver.

Mais question de sexisme, il est bizarre de constater le nombre de fois où l’on rencontre des connaissance masculines de plein droit me dire spontanément bonjour, ou me serrer la main pour les plus chaleureux et passer leur chemin sans rien voir de madame…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.