Accueil / Idées / Etait-ce mieux avant ??

Etait-ce mieux avant ??

telephoneJe me rappelle d’un temps que les moins de vingt ans, s’ils s’en souviennent, ont également connu, car ce n’était, après tout qu’hier …

L’achat d’un téléphone portable, aujourd’hui appelé Smartphone (ou pour certains afficionados photophone) était un événement et, quelque part sans chercher bien loin, une source d’angoisse.

Source d’angoisse car la grande question était comment faire pour transférer le contenu de l’ancien déjà trop plein dans le nouveau qui lui se trouvait vierge.

Déjà qu’il était angoissant de penser à cette nouvelle technologie embarquée et que l’on ne savait pas trop se l’on allait être suffisamment compétent pour la maîtriser, mais, toutefois, comme justement celle-ci justifier la dépense folle de la nouveauté, il fallait bien s’y mettre. Par contre, le reste était un vrai cauchemar.

Si l’on avait un peu près tout compris, et si l’on était un tant soit peu rapide, cela prenait quelques heures pour une mise en route.

Si l’on n’avait rien compris, un appel à la famille, aux amis et au voisinage avant celui du service clients qui n’en finissait plus de ne pas répondre, restait l’ultime recours du moins pour un bon support plutôt que pour des sachants ne sachant pas trop comment s’y prendre puisque justement ils avaient opté la veille, l’avant-veille ou hier, un autre du même genre mais qui ne réagissait pas pareil…

Or, aujourd’hui, ce qui pourrait paraître un événement c’est de pouvoir se passer de téléphone portable pour soi-même, passe encore, mais comment résister à la demande pressante de l’entourage ?

Ce d’autant plus que désormais c’est tout simple de récupérer ses données : il suffit de lier les deux appareils en Bluetooth, de faire démarrer l’appli adéquate et…vous pourrez vous servir de votre smartphone pour tout y compris téléphoner !

On ne pourra vraiment plus dire que c’était mieux avant.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux
Pin It

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*