Accueil / Réflexions / Est-ce vrai ?

Est-ce vrai ?

Une information bien bonne d’un journaliste sur un tour cycliste : j’ai bien cru voir un personnage marcher sur la route sans poser problème aux coureurs.

Où l’art et la manière de dire n’importe quoi pour remplir un temps d’antenne que nos esprits écervelés ne savent pas gérer leur disponibilité avérée.

Mais la victoire en un fil de rasoir serait pour Phil Bauhaus d’un bout de pneu qui manquait moins d’air que le suivant.

d’un match de foot dont j’aime bien le résultat rendant gagnant aux points celui qui a perdu le dernier match.

Vous rappelez-vous la session présidentielle de droite qui voulait que le président nomme son premier « collaborateur » ?

Après un intermède un peu désordonnée,  l’actuel impérieux a renforcé l’effet au point qu’un hebdomadaire de renom économique s’est amusé à calquer l’organigramme d’une entreprise sur celui du gouvernement actuel.

Et l’effet calqué joue à plein.

Ce qui explique l’enthousiasme actuel du patronat et patrons de tout bord du Cac40 qui voit enfin leurs vœux se réaliser.

L’ex-banquier d’affaires gère la France comme une entreprise puisqu’il est évident que seule la vie  professionnelle donne du sens à la vie humaine.

l’on comprend mieux le détachement de l’impérieux en ce qui concerne la petite enfance et l’adolescence, sauf pour l’apprentissage, les chômeurs s’il ne veulent pas travailler à marche forcée d’un salaire digne d’un immigré n’ayant aucun choix pour sa survie et des retraités qui n’en finissent plus de vivre alors qu’il leur ait tout simplement demandé d’en finir tout court.

Sans transition aucune, une réflexion que ce gouvernement ne peut plus avoir : le vieillesse est pire que la peine de mort car contrairement à cette dernière la personne atteinte ne peut espérer ni remise de peine, ni grâce présidentielle.

Et pour veiller à ne laisser aucun espace de soupçon à quiconque d’en réchapper, il est logiquement normal de les laisser crever dans des mouroirs sans nom.

De toute façon, les vieux ne seront plus là pour rapporter.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.