IdéesRéflexions
A la Une

Espérez en ce que vous ne connaissez pas

Vous croyez connaître bien des choses. Mais avec le temps qui passe, vous constatez chaque jour qui se fait que vos connaissances sont bien faibles face à l’imagination humaine.

Ainsi, d’un héritage venant comme l’on se doute d’une personne étant passée de vie à trépas, il a été décidé l’abandon d’un héritier au profit de l’autre plus déshérité si l’on en croit ses conditions de vie.

Il avait été pensé que le peu qu’il y avait à récupérer lui permettrait de mettre un peu de beurre dans ses épinards ou tout autre produit préféré.

Mais, si attendez c’est possible, il n’y a pas de lézard.

Mais, car il y a toujours un mais dans la la jungle du labyrinthe fiscal, celui qui se désiste devrait néanmoins payer les droits de succession comme s’il ne se désistait pas.

Entendez-vous bien ? Ou plutôt vous avez bien lu que les impôts n’entendaient pas lâcher sa part sous prétexte que cela pourrait profiter un peu à une personne vivant du minimum social de sa retraite après une longue vie de labeur.

Mais, je m’égare tout le monde s’en fout.

Voilà parmi tout ces milliards jetés au vent pour soutenir un capital désuet d’un autre temps, il n’y a pas quelques euros pour tenir compte d’un bien être social.

Le Pib est calculé selon une valeur ajoutée financière.

Il n’est pas question d’un remplacement pour un baromètre du mieux vivre.

Pourtant, une société humaine serait nécessairement plus solidaire.

Et, nous pouvons parier que dans les années qui viennent nous en aurons bien besoin pour affronter ce qui pourrait bien être le pire si nous ne changeons pas notre manière d’être.

Attention, je ne parle pas des ayatollahs de tout bords et discipline du n’importe quoi.

Il ne s’agit pas de remplacer une domination du Capital par celle d’un totalitarisme fusse-t-il vert.

Non, chacun doit pouvoir adhérer en toute liberté et conscience au comment de ce qu’il pourra faire pour que tout le monde vive mieux y compris lui-même.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.