Accueil / Réflexions / Entre-deux

Entre-deux

J’avoue parfois avoir du mal avec l’ensemble des informations que je reçois.

Ainsi, avais-je cru bien comprendre après avoir entendu qui de droit, que sur le plan impôts sur le revenu, 2018 serait une année blanche.

En conséquence, l’activité rémunérée de cet exercice serait passée aux oubliettes d’un temps jadis pour peu que, néanmoins, l’exagération ne soit pas énorme.

En conséquence, en 2018, vous payez votre du en fonction de vos revenus 2017.

Et dès 2019, vous êtes prélevé directement par votre employeur ou organisme préféré au niveau du taux indiqué par les services de vos impôts ou celui que vous décidez, si par aventure vous ne voulez pas faire savoir aux autres quel est votre niveau puisque cela n’a rien de professionnel.

Une autre conséquence de ce changement, et je pense que c’est voulu, l’augmentation de la Csg sur 2018 fera pour cette année passée partie d’un temps jadis désormais révolu.

C’est donc bizarrement que je reçois, entre autres, pour l’exemple, un appel à don(s) pour cette année dont on me dit qu’il(s) ser(ont) déductible(s) de mes revenus 2018 à hauteur de 66 % dans la limite, le(s) don(s) – non ce n’est pas inclusif – de 20 % du revenu imposable.

Le comptable financier de cette association reconnue d’utilité publique ne saurait-il pas que 66 % de 0 revient toujours à zéro ?

A moins que, là aussi, les phénomènes rois du marketing que j’ai l’air d’une danseuse patronale, soient passés par là.

Ho comme je regrette de m’être moqué ouvertement, même si j’étais accompagné par mes collègues de promo, de ces hauts diplômés ayant de hautes fonctions dans l’univers hautement stratégique de certaines armées, lorsque ces derniers se sont offusqués, non moins ouvertement, de l’audace d’un haut cours de marketing d’autant plus que le haut prof, descendu de sa haute sphère, affirmait que les lois du genre s’appliquaient aussi à la vente de patates qu’à celle de fusées satellitaires ; même si les prix restaient stratosphériques.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.