Accueil / Politique / Entre-deux tour des Régionales : quelle pagaille !

Entre-deux tour des Régionales : quelle pagaille !

Elections régionales

Elections Régionales 2015

Nul n’ignore, du moins en France, qu’il y a eu les élections régionales et que le premier tour fait ressortir une carte de France (dans l’ordre d’arrivée des pourcentages récoltés) : Bleu marine, Bleu et Rose.

Depuis Dimanche, les candidats FN pavoisent, s’agitent, gesticulent, et affirment qu’ils ont gagné. On se demande quoi. Parce que dans la réalité, pas une seule région n’a été remportée au premier tout.

Ils ont obtenu, environ 30 % des suffrages exprimés soit 6,6 millions d’électeurs, ce qui représente seulement 10 % de la population française. Ce n’est pas grand-chose.

Vous allez me dire 2 autres parties (Les Républicains et le PS) sont pire, et vous avez raison.

La Gauche et la Droite traditionnelle sont en train de s’organiser, sans s’organiser, tout en s’organisant et en se désorganisant, véritable b….

Entre ceux qui disent se retirer en faveur de l’autre candidat pour barrer la route au FN et l’autre candidat qui dit qu’il n’y aura pas d’accord de conclu pour présenter un front Républicain. (c’est ce que j’ai entendu dans le Nord. Le candidat PS se retire en faveur du candidat La Républicains qui lui précise qu’il ne veut pas d’accord avec le candidat PS).

Ceux, à qui l’on demande de se retirer, mais qui ne veulent pas.

Ceux qui préfèrent prendre le risque de voir le FN remporter une région, mais être présent au sein de l’Assemblée pour faire entendre leur voix et qui donc ne se retirent pas.

Les différents « chefs » des grands partis qui ne tiennent pas un discours unique.

C’est une pagaille totale et pourtant, il va falloir aller voter Dimanche prochain.

J’ai l’impression que le PS s’attendait à un meilleur score à la suite de la remontée fulgurante dans les sondages de François Hollande. On a l’impression qu’ils se prirent un grand coup de bambou sur la tête, il faut du temps pour comprendre ce qui se passe.

De l’autre côté, Les Républicains pensaient – pour ces élections – avoir laminé le PS et faire barrage au FN. Et à la sortie du 1er tour des régionales, échec total.

J’ai écouté, Lundi soir au JT de 20h sur France 2, le patron de Les Républicains, Nicolas Sarkozy. Il n’avait pas le punch qu’on lui a connu. Toujours ses bons mots d’humoristes, mais comme tout chansonnier, il devrait changer son répertoire. Ça fait un peu réchauffé.

Mais, surtout il semblait sonné par ces résultats, même s’il faisait bonne figure. Il sait qu’il n’est pas l’homme providentiel, qu’il y a toujours des tensions au sein de son parti (moins qu’avant son retour, mais tout de même). Qu’il a sa part de responsabilité dans la montée du FN. Il a été président de la République, avant François Hollande. Et qu’il n’a ni programme, ni solution, pour redonner confiance au Français. Entre nous les socialistes non plus.

Concernant le FN, en écoutant ce qui se dit, nombre d’électeurs ont voté pour ce parti par réaction et rejet des autres politiques, mais en sachant que le FN ne serait pas mieux, voire pire. Dans la réalité, ces électeurs ne veulent pas voir Marine Le Pen devenir locataire de l’Elysée pour 5 ans. Pas plus qu’en 2002, en ayant permis à son père d’être au second tour de la présidentielle de le voir gagner.

Il y a un socle FN et il y a des votes épidermiques, qui peuvent être dangereux. Mais c’est une autre histoire.

Maintenant que va donner le second tour ?

Pour les régions où il y a des reports de voix entre le PS et Les Républicains, plus les autres partis (principalement proche de la gauche), le FN n’a pas la majorité et perd.

Par ailleurs, il semble que des électeurs aient voté FN au premier tour, juste par volonté de contestation mais soit ils ne voteront pas au 2ème tour, soit ils voteront pour le candidat PS ou Les Républicains (en fonction des choix disponibles).

Enfin, l’abstention est la grande inconnue, elle sera le véritable vainqueur des régionales et c’est elle qui fera basculer les régions vers le Bleu marin, le Bleu ou le Rose. Mais, nous aurons, Dimanche soir une carte Bleue et Rose.

Je ne sais pas vous, mais moi j’irai voter Dimanche à Paris .

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Un commentaire

  1. MR Nicolas SARKOZY, ses députés et ses sénateurs ont institué une loi en 2008 sur la « représentativité « des Organisations Syndicales.
    Ainsi ce sont les résultats compilés des élections dans toutes les entreprises de France qui sont le juge de paix pour savoir qui est « représentatif »…Ce principe étant par la suite redescendu au niveau des entreprises.

    Pourquoi tous nos députés et sénateurs n’ont-ils pas appliqués ce principe aux élections politiques ?

    Ce ne sont pas moins de 13 listes qui étaient candidates dans ma région…Quel coût cela a-t-il pour le contribuable que je suis ?

    Le principe d’Egalité de notre constitution (Liberté Egalité Fraternité) a-t-il encore un sens lorsqu’on applique des choses à des corps constitués que l’on n’applique pas à d’autre corps constitués ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com