Accueil / Infos / Enquête Ontrack : Le nombre de récalcitrants aux sauvegardes reste élevé

Enquête Ontrack : Le nombre de récalcitrants aux sauvegardes reste élevé

Plus des deux tiers – 67% – des entreprises et des particuliers utilisent désormais une solution de sauvegarde pour sécuriser leurs données contre les conséquences d’une perte de données. C’est le résultat de la dernière enquête réalisée par Ontrack, spécialiste mondial des services de récupération de données.

Le sondage a été réalisé auprès de près de 350 clients et partenaires d’Ontrack situés aux États-Unis, au Canada, France, Italie, Pologne, Allemagne, Suisse, Autriche et Royaume-Uni en février 2018.

Cependant, cette constatation présente quelques inconvénients. Le nombre de personnes victime d’une perte de données est élevée : près de 20% des personnes interrogées ont subi une perte de données en 2017, en recul de 7% par rapport à 2016 (27%).

Malgré le pourcentage élevé de perte de données, l’enquête d’Ontrack montre clairement qu’un nombre important de répondants, 33%, n’avaient toujours pas mis en place de sauvegarde au moment de leur perte de données. Même si le nombre de récalcitrants aux sauvegardes a globalement diminué au cours des cinq dernières années, il est demeuré relativement stable au fil des ans. Au niveau mondial, les chiffres ont varié de 37% en 2013 à 39% en 2015 à 33% en 2017. La raison principale pour laquelle les répondants n’avaient pas de solution de sauvegarde est le manque de temps pour rechercher et mettre en place une telle solution.

La troisième conclusion majeure de cette enquête n’a pas évolué de façon spectaculaire au fil des ans. Même si la majorité des utilisateurs ont utilisé une solution de sauvegarde, beaucoup ont encore subi une perte de données importante. Parmi les répondants ayant subi une perte de données en 2017, seulement 43% ont pu restaurer 75 à 100% de leurs données à partir de leur sauvegarde. 11% ont été en mesure de restaurer seulement 40-75% de leurs données. Les répondants restants, ont perdu la plupart de leurs données ou la totalité de celles-ci. En 2016, 66% ont pu restaurer les trois quarts de l’ensemble de leurs données, tandis que 11% n’ont pu récupérer que 40 à 75% des données.

Une grande question demeure. Pourquoi tant de répondants ont-ils subi une perte de données, malgré leur sauvegarde ? La réponse est qu’ils ne vérifient pas assez souvent si leur sauvegarde fonctionne correctement !

Les résultats du sondage de cette année montrent que seulement 27% des répondants testent leur sauvegarde chaque semaine, contre 32% seulement une fois par mois. Les répondants restants ne testent leur sauvegarde qu’une fois par an ou jamais. En 2016, seulement 24% des répondants ont testé leur sauvegarde une fois par semaine, 34% au moins une fois par mois, 13% ne font une vérification de sauvegarde qu’une fois par an et près de 24% ne le font jamais.

Au vu de ces chiffres, il n’est pas surprenant que de nombreuses restaurations de données à partir de sauvegardes sont susceptibles d’échouer.

Ontrack conseille à tout le monde – de la maison aux entreprises – de faire une sauvegarde appropriée de toutes les données importantes et de vérifier et de valider fréquemment son fonctionnement.

En outre, Ontrack propose les lignes directrices de base suivantes aux entreprises et aux particuliers :

– Définissez un programme de sauvegarde qui couvre tous les périphériques et médias utiles

– Vérifiez que les sauvegardes fonctionnent correctement et conformément au calendrier défini

– Vérifiez régulièrement les systèmes de sauvegarde de données pour identifier les erreurs

– Testez les sauvegardes régulièrement pour valider que les données sont complètes et intactes.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.