Accueil / Faits d'actualité / Enfin, Emmanuel Macron a pris une décision

Enfin, Emmanuel Macron a pris une décision

Il n’y a rien de pire que l’indécision, le doute, « j’y vais ou j’y vais pas ».

Si dans la vie de tous les jours, c’est simplement une perte de temps, de rester sans prendre de décision, face à un choix de lieu de vacances, un modèle de lave-linge, ou autre choix de la vie courante, concernant celui qui occupe la plus haute fonction, c’est préoccupant.

Or, depuis que le président Macron est rentré de vacances, je ne le sens pas avoir repris le rythme, véritablement le dynamisme d’avant l’été.

Il est bien présent, sans l’être vraiment. Il me fait penser à ses salariés qui au retour de congés, se demandant ce qu’ils font dans cette entreprise, qui iraient bien travailler ailleurs, faire autre chose.

Même dans cette salle de classe le jour de la rentrée, au milieu des enfants, il semblait jouer, se forcer. Dans ce cas, ce n’est pas important.

Mais, depuis quelques jours, il nous fait part de ses doutes concernant le prélèvement à la source de l’impôt.

Un peu comme si « on » en parlait au bistro du coin en prenant son café le matin.

Le problème est qu’Emmanuel Macron n’est pas le voisin de palier, le collègue, c’est le président de la République. On attend de lui qu’il nous rassure, qu’il ne doute pas.

Alors que c’est la phase des dernières mises au point, que la campagne de communication a commencée … il doute et nous en fait part.

Enfin, c’est du passé, puisque mardi 4 septembre au matin, avec le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, Emmanuel Macron a décidé « d’y aller ».

Oui, le prélèvement à la source sera bien mis en place au 1er janvier 2019.

Comme cela devient une habitude, les annonces ne sont plus faites sur une la chaîne publique France 2, mais sur une chaîne privée, au 20h00 de TF1, le président a envoyé son Premier ministre nous annoncer cela.

Il a des doutes, et il n’est pas le seul, pouvait-il faire autrement que de laisser poursuivre la mise en place du prélèvement à la source ?

Même s’il y a des interrogations sur la mise en place technique (Quoi qu’en dise Gérald Darmanin, il y aura des bugs. Espérons qu’il n’y ait rien de bloquant) et qu’en est-il sur l’aspect humain.

Comment vont réagir les Français voyant leur revenu réduit, même si – dans la réalité – ce n’est pas le cas (il faut bien payer l’impôt, alors un peu avant ou un peu après, ça ne change rien). L’Insee n’est pas très optimiste.

Ce qui est inquiétant est que le président Macron ait pu douter et surtout nous en faire part. Imaginez un général amenant au combat ses militaires et … douter.

Il est nécessaire que le président Macron se reprenne et arrête de nous faire part de ses anxiétés. Il faut que l’on ait un président sûr de ses décisions. Et s’il ne le peut plus à ce retour de vacances … alors … il a une décision personnelle à prendre.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.