Accueil / Réflexions / Encore une drôle d’idée dans le domaine médical en ligne

Encore une drôle d’idée dans le domaine médical en ligne

medecin2112Je sais bien que nous vivons dans un monde de plus en plus dématérialisé, mais il a des limites à tout.

J’ai lu dans la presse, sur internet, par ailleurs l’information a été abordée par notre confrère RiskAssur (https://www.riskassur-hebdo.com/actu01/actu_auto.php?adr=1812150835) le lancement du site « deuxiemeavis ».

Il s’agit d’un site permettant de soumettre son dossier médical à des médecins via un site internet. Mais, ce n’est pas gratuit, le tarif est de 295 euros dont 120 euros pour le médecin et 175 euros pour la gestion du site internet.

Est-ce cher ou pas, je n’ai pas d’idée sur la question ? En tous les cas, ce n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale qui a précisé n’être pas partie prenante de ce service sur internet.

Revenons à l’intérêt d’un site de ce genre.

Il est clair que c’est nettement mieux que de faire des recherches sur le net, qui ne peuvent arriver qu’à angoisser l’internaute tellement les forums médicaux regorgent de cas (réels ou pas) plus graves les uns que les autres.

Par exemple, en cherchant sur Google ou autre, ce qu’il faut faire avec le nez coule (donc un simple rhume), on risque d’arriver à la conclusion qu’il est même trop tard pour téléphoner au Samu, que notre cas est désespéré.

Avec deuxièmeavis, le risque est limité, puisque le dossier est examiné par un médecin, ce ne sont pas des internautes qui amplifient des symptômes.

Il est évident qu’il y a des cas où il est préférable d’avoir un second avis, un médecin (même le meilleur) peut se tromper.

Il est clair que si j’ai une grippe, une angine, une crise d’urticaire,… pour un enfant la rougeole, la varicelle,… le médecin traitant est le professionnel adéquat et nul besoin d’une contre-visite.

En cas d’affection grave, c’est direction l’hôpital. Si l’entrée se fait par les urgences, c’est un médecin urgentiste qui va prendre en charge le patient et traiter… l’urgence de la situation.

Une fois l’urgence passée ou pour les entrées à l’hôpital programmées. Le corps médical dans chaque service, a l’habitude de se réunir très régulièrement, pour justement examiner les dossiers des patients. Chaque patient bénéficie d’un regard multiple sur son dossier médical, même s’il voit le même praticien lors de son séjour à l’hôpital. Nul besoin de demander un deuxième avis, il existe déjà.

En cas de traitement d’une maladie longue, où le patient à l’impression que son état de santé ne s’améliore pas. Il peut être utile, à ce moment, de prendre rendez-vous chez un autre spécialiste, quitte à faire des kilomètres (qu’il est possible de parcourir en faisant appel à un VCL – un véhicule médicalisé). Tout cela devant être pris en charge (au moins en partie) par la Sécurité sociale et la complémentaire santé.

Pour le praticien, consulter le dossier est une chose, voir le malade lui en dit beaucoup sur son état de santé, son état moral. Et pour le patient voir le médecin est plus rassurant. C’est le seul moyen d’avoir un véritable avis médical fiable.

Je ne crois pas à une approche comme ce site qui prétend donner un deuxième avis à partir d’un dossier. Si le médecin qui examine le dossier est sincère, il devra avouer au patient qu’il ne peut pas lui dire grand-chose sans le voir.

Et puis, au-delà de cet avis par internet, il y a tous les problèmes de confidentialité. Par ailleurs, qu’est-ce qui prouve que le dossier est bien envoyé par le patient et pas par un tiers qui a envie de savoir ? Comment sont sécurisées les données ?

Si on est malade et si on désire un second avis, il faut consulter un second médecin réel. Même si ce n’est pas toujours simple lorsque l’on vit loin d’une grande ville.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*