Accueil / Politique / En marche

En marche

1, 2, dans la troupe y a pas de j’ambe de bois, y a que des godillots dont je ne suis pas. Et, en conséquence je continuerai de compter jusqu’à trois voire au-delà. Une seule tête qu’il veut voir le malin premier et qu’elle lui soit inférieure, c’est dit !

Déjà que se pointe à l’horizon quelques mises en demeure vers le Conseil Constitutionnel tant la préparation à cette réussite à était imprécise du moins si j’en crois dans ma circonscription ou autre en Île de France.

Mais ce n’est pas ce qui modifiera le cours de ce long fleuve tranquille qui promet bien des matins amers pour les moins forts et les presques qui se croyaient forts.

Attention, cela va déglinguer à tous les étages sauf au noble d’ont l’accès n’est autorisé que par code génétique.

Mais, au-delà de la déroute des partis traditionnels qui juré, promis s’autorisent à dire qu’ils ont bien compris qu’ils devaient se reconstruire et pas seulement la façade. En espérant pour chacun des disants qu’ils en feront partie même s’ils sont déjà partis.

Mais ce qui est plutôt rigolo à constater, et le sera moins à le subie, c’est qu’en fait ces deux élections, pestilentielles et législatives, ont fait la gloire de l’autoritarisme du seul qui m’aime me suive sinon qu’il meurt.

Les trois qui désormais vont conduire la politique soi-disante démocratique dans ce beau pays des droits de l’homme sont de véritables potentats dont la haine vis-à-vis de leurs contradicteurs n’a d’égal que leur égo se reflétant dans une glace sans tain.

Et ce n’est pas la présence d’une dame qui changera la force de la frappe à recevoir pour tout contestataire.

À propos, c’est frappant de constater que les bataillons de cette dernière soient dans les hauts de France fief habituel d’un parti rouge qui s’il veut retrouver ses anciens membres n’a plus qu’à s’habiller de bleu.

Chapeau bas à celui qui a détrôné l’ancien roi de la bouillabaisse, sans doute parce qu’il ne se rappelait plus le bougre, que ce plat n’était pas seulement réservé aux seuls touristes en vogue.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*