Réflexions
A la Une

En ce moment c’est bas

En ce moment, c’est l’été et les vacances pour les vacanciers de congés payés, les scolaires et étudiants jusqu’à leur rentrée et les chômeurs avec l’aimable autorisation de leur conseiller qu’ils n’ont pas encore vu faute de vacances à venir.

Et, partout la même, recherche des commerces de proximité ouverts en remplacement d’attente des habituels qui risquent fort de vous faire (re)tourner vers la grande distribution ouverte 6 jours et demi vacances comprises.

La recherche de bonne émission télévision, que vous avez payé cher la souscription d’abonnement privilégié, pour éviter les fameuses rediffusions remplissant les plages horaires caniculaires que ce soit en privé ou en (sous)public, payant ou gratuit en plus de la redevance.

Il n’y  a qu’une chose qui perdure, c’est la rediffusion perpétuelle, tel un marronnier, des clips télé de pub comme elle est belle à occuper le temps disponible des écervelés en manque de spectacle craché, tout cuit.

Mais, l’illuminé, qui veut être partout, comme un certain jeune footballeur jeune qui veut en être de partout, nous a appris a aimer les débats.

Alors cap sur ceux-ci pour comprendre qu’en fin de compte l’ancien grand d’une grande chaîne nationale avait bien raison de s’enquérir des disponibilités de nos neurones.

Respect, monsieur d’avoir vu juste, mais, désolé, dans le monde de brutes où vous avez évolué, c’est pas avant, pas après, mais pendant qu’il faut être, homme ou pas.

Un joueur de foot dont le patron veut vendre pour ne manquer la galette d’un certain fair-play financier, mais qui veut lui rester, doit-il tenter le coup du risque d’une bonne blessure ? L’illuminé a toujours raison, il le prouve une nouvelle fois en mettant au pas l’un de ses anciens ministres qui ne pourra lui répondre.

C’est de même pour le ruissellement : des voitures françaises se vendent bien en France et Europe, ce sont des salariés heureux d’Espagne et Chine qui, nettement moins payés, vont pouvoir en retirer bénéfice de leurs si chers bas coûts.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.