Accueil / Faits d'actualité / Édouard Philippe devrait réfléchir… juste un instant

Édouard Philippe devrait réfléchir… juste un instant

Au sujet des taxes sur le carburant, le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré « C’est compliqué mais il n’y a pas le choix », en basant ces taxes sur le combat contre les émissions de gaz à effet de serre.

Il est temps et cela devient de plus en plus urgent, d’agir pour sauver notre planète, pour que les humains et tous les autres animaux puissent continuer à y vivre dans de bonnes conditions.

Il faudrait déjà s’adapter aux changements qui sont visibles et ne s’arrêteront pas sur un simple coup de baguette magique. Un cycle est enclenché, peu importe, à cause de qui.

Il faut construire en fonction des intempéries, ne plus s’installer dans des zones inondables (ou adapter l’habitat), commencer à imaginer des flux migratoires de populations vivants dans zones qui vont devenir inhabitables, …

Mais, les taxes sur le carburant pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, de qui se moque Édouard Philippe ? A-t-il réfléchi un instant aux besoins de déplacements en France ?

Il existe de types de dépenses, celles qui sont compressibleset celles qui sont incompressibles.

Concernant la consommation de carburant :

  • Pour les gens qui vivent dans des villes de tailles moyennes ou de grandes villes, c’est une dépense compressible. Tous les types de commerces sont accessibles à pieds ou en transport en commun (ou bien à vélo), la voiture peut rester au parking.
  • Pour les gens qui vivent dans des villages, de petites villes ou isolés de tout, la voiture est indispensable, l’achat de carburant est une dépense incompressible. Aucun commerce n’est accessible à pieds ou à vélo !!!

Bien entendu, il est possible (en théorie) de rouler avec une voiture électrique, mais rien ne prouve que soit meilleur pour la planète : la fabrication des batteries est polluante, la production d’électricité (si elle est nucléaire pourquoi pas, si elle est produite à partir d’énergie fossile !!!, puis la destruction des voitures et surtout des batteries.

Mais, pour rouler en voiture électrique, il faut avoir les moyens de l’acheter.Et à la campagne, impossible de se contenter d’une citadine comme la Renault Zoé, il faut la nouvelle Audit électrique ou une grosse Tesla … dont les tarifs dépassent les 80 000 euros.

Ensuite, il faut pouvoir la recharger, comme les bornes sont rares à la campagne, il faut en faire installer une chez soi … si EDF a les lignes électriques pour cela et l’installation d’une borne de charge rapide … Ce n’est pas gratuit. La recharge sur une prise de courant « ordinaire » n’est qu’un dépannage, pas pour une recharge quotidienne, où l’on peut avoir besoin de sa voiture à tout moment.

Ceux qui roulent avec de vieilles voitures qui consomment plus de 10 ou 12 litres aux cent km, ce pas par plaisir, mais par nécessité, et ce n’est pas une prime à la casse qui leur permettra de changer de voiture. De se payer la voiture électrique dont vous rêvez Monsieur le Premier ministre.

Alors, Monsieur Édouard Philippe réfléchissez un instant avant de parler, et pensez à ceux pour qui l’achat de carburant est une dépense incompressible.

Aujourd’hui, vos taxes sur le carburant pénalisent les plus pauvres.

Le président Macron et son Premier ministre Philippe ne peuvent pas gouverner contre le peuple, dans une démocratie comme la France, il faut gouverner avec le peuple.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.