InfosRéflexions
A la Une

Économiquement parlant

Auriez-vous dit bizarre ? Je trouve cela bizarre. Tenez, c’est indiqué sur l’ordinateur de bord de mon véhicule déjà bien ancien.

Prévoir la vidange est-il porté.

C’est out de même assez râlant de constater que tous les ans la même rengaine ressort sans peine de l’information numérisée.

Et, ce, quelque soit le nombre de kilomètres roulés et ce n’est pas cette année, que le record de mètres parcourus a été battu.

Pourtant, rien à faire, à chaque allumage, l’info s’allume.

Comme l’informatique se permet tout, je fais histoire de voir, mon devis en ligne d’une seule vidange en conséquence.

Direction du garage habituel où le rendez-vous a été finalisé.

C’est toujours le même depuis ma première voiture dans cette région.

C’est toujours la même demande de carte grise à faire copie.

Comme si j’avais pris l’amusement de vendre à moi même cette bientôt presque antiquité.

Le réceptionniste, technicien de son autre état, m’envoie une litanie de ce qu’il faudrait faire.

Je le coupe court en lui faisant voir copie du devis qu’il n’a pas ; vous comprendrez monsieur, c’est pour le national, nous nous sommes régional.

« Ah bon, c’est la révision économique ? », ben oui puisqu’elle est destinée aux quatre roues de son âge.

Mais ce charmant monsieur qui ne me charme plus, me dit qu’il faut prévoir le supplément de protection obligatoire dû à la Covid.

Stop, attendez, le devis est validé, je ne veux payer que son prix.

La discussion monte d’un cran, mais le garçon qui voulait se montrer sous son jour le plus favorable sort une excuse en forme de prétexte pour lui.

Il me dit, bon d’accord, je vous l’accorde.

La prévision est donc de reprendre la bête pas fauve, le lendemain en presque début de soirée.

On se tape la main du coude et chacun pour soi.

Toutefois, madame, qui l’est depuis longtemps maintenant, m’informe avoir été contacté par ce garagiste qui lui dit Youpi j’ai trouvé fuite d’huile.

Cela fera 200€ de plus.

Çà fait cher la révision économique…

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.