Accueil / Politique / La droite s’en mêle…

La droite s’en mêle…

Il est frappant de constater que les éminences de droite extrême font tout pour tenter de faire croire qu’ils sont à gauche du gouvernement de droite actuel question économie.

Ainsi, celui qui voudrait être le chef de file bientôt, fustige-t-il la décision de faire payer aux moins pauvres que les autres, les cadeaux faits aux très riches.

Et comme il s’agit d’une toute petite niche, inutile de croire à la légende du ruissellement d’autant plus qu’ils sont au bout du bout d’investissements en actions étrangères, surtout, et peut-être un peu française.

Ce cadeau qui se situera à plusieurs milliers d’€ leur permettra sans aucun doute d’acheter une nouvelle voiture de luxe non construite en France et épargnée pas ce qui n’est plus l’Isf.

Ce n’est pas moi qui le dit mais un célèbre hebdomadaire, le chameau, dont le challenges est de théoriser dans la pratique le capitalisme.

Cet revue fait ressortir, comme cela au hasard, qu’un couple de retraités aisés (ils n’ont pas osé les qualifier de riches) gagnant 5000€/mois perdra, en 2018, 714€ et qu’un couple modeste de retraités, 200€/mois, en sera pour 311€ de sa poche en 2018 ; même si l’espoir faisant vivre en France, ils pourront espérer un gain de 22/an à partir de 2020.

C’est dire la gloire de proclamer une hausse du pouvoir d’achat pour les plus modestes.

Mais, sans doute, que ces derniers, qui ne seront jamais les premiers, ne sont pas assez modestes pour les fainéants du gouvernement se contentant d’argent de poche d’à peu  fois leurs revenus ; le reste étant fort justement payé rubis sur l’ongle par nos impôts si chers payés.

Par contre, un couple de cadres avec deux enfants gagnant 10 000€/mois auront droit à un gain de 334€ en 2018 porté à 1 614€ en 2 019.

Les vrais riches, mais pas encore les vrais supers riches – dont on ne sait plus calculer leur engagement volontaire pour relever le niveau de vie de la France, sauf s’il est considéré, comme le fait notre impérieux, que la vraie France c’est eux, gagneraient 18 000 – 300 000€ dès 2018 puisque lorsque l’on aime on ne compte pas ; n’est-il pas ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*