Accueil / Infos / Désinscription de mailing-list… résultat édifiant

Désinscription de mailing-list… résultat édifiant

Comme tout le monde, une grande partie des courriels que je reçois sont des publicités (que certains nomment des spams).

Ayant de nombreuses boîtes mails, j’ai décidé, sur l’une d’entre, que je n’utilise que très peu tellement elle est polluée de mails publicitaires, de cliquer systématiquement sur le lien de « désabonnement ».

Je trouve amusant cette notion de « désabonnement » à des messages qui sont des publicités auxquelles on ne s’est jamais abonnés. Certains expliqueront que le fait de s’abonner à une mailing-list sera considéré d’une manière globale et que l’utilisation de l’adresse courriel pour envoyer tout autre chose fera partie de cet abonnement.

Admettons, même si c’est toujours surprenant.

Mais cela existe dans le monde réel. En aparté, Lorsque je passe commande sur internet, je mets dans mon adresse de livraison physique, pour chaque fournisseur un « caractère » qui ne gênera pas la livraison, mais qui va me permettre de repérer ceux qui revendent les adresses de leurs clients. Dès que je reçois une pub « papier », je repère ce caractère et je sais d’où elle vient.

Mais, revenons à internet, depuis plus de 3 semaines, j’essaye de me désabonner de tous ces courriels non sollicités qui arrivent sur une de mes adresses courriel.

Je l’ai uniquement fait sur des courriels publicitaires en français, pas sur des pourriels dans des langues étrangères, ni sur du phishing. Vraiment sur des publicités.

Que le désabonnement ne soit pas immédiat, je l’admets sans le comprendre. Normalement lorsque je clique sur « désabonnement » ça devrait immédiatement supprimer mon adresse et je ne devrais plus être sur le prochain envoi.

Si certains le désabonnement fonctionne sur certains courriels, globalement le résultat est pire que de ne pas tenter de se désabonner.

La plupart des courriels sont expédiés par des plateformes qui gèrent les envois pour le compte de leurs clients (ils sont simples à repérer, notamment par la page du lien de désabonnement ou par des informations que l’on va trouver dans le corps du courriel). Et avec ces plateformes, si le désabonnement de la mailing-list « A » est vrai, je me suis retrouvé sur N mailing-list nouvelles.

Et oui, le simple fait de cliquer sur le lien de désabonnement signale que cette adresse courriel fonctionne !!! Et comme ces entreprises sont payées au nombre de courriels envoyés vers des adresses opérationnelles… je vous laisse imaginer la suite.

Je soupçonne nombre de ces entreprises d’alimenter leur base de données d’adresses actives avec ceux qui cliquent sur les liens de désabonnement.

Résultat, je me retrouve, après cette expérience, avec davantage de courriels publicitaires qu’avant sur cette boîte test !!!

En conclusion, je crois qu’il est préférable d’utiliser la fonctionne « anti-spam » au niveau du serveur de gestion des courriels ou du logiciel de réception que de tenter de cliquer sur les liens de désabonnement.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.