IdéesRéflexions
A la Une

Des gens si étoiles

Dans la vie de tous les jours chacun vit avec ses craintes ses peurs ses faiblesse. Mais il vit et pour certains biens.

Pourtant, quand arrive une pandémie comme celle d’aujourd’hui, les uns accentuent, d’autres atténuent.

Ils vivent. Le lot des petites faiblesses agressives prend un tour nouveau.

c’est à qui sera le plus malin pour se fournir en pâtes, farine, levure boulangère si possible et autres denrées qu’ils jugent indispensables.

Et s’ils n’en possédaient pas l’homo-sapiens, animal s’il en est dans son jus, n’hésitera pas à voler dans le caddy voisin ce que plus chanceux croyait conserver pour son seul usage familial.

Ils n’hésitent pas à refuser la priorité aux caisses pour les femmes enceintes et handicapés.

L’attente est trop longue, il faut bien comprendre et puis il y a ce confinement qui prend tout notre temps et le sien aussi.

Il y a les insultes aux caissiers qui isent prétendre faire respecter la distanciation sociale alors que la seule vraie qui existe c’est celle des pauvres et des riches, aussi des intellectuels et analphabètes, également les biens portants et les sans-dent.

Mais encore, c’est le gouvernement qui l’a dit dans une vraie news comme ils disent la-haut, les gros, les obèses, les vieux, les malades, les personnes à risque(s) quoi.

d’ailleurs, les braves gens ont bien compris la dangerosité de la chose en demandant aux infirmières de foutre le camp de leur chaîne de marche à pas suivre ; ils demandent aux homosexuels de quitter les lieux eux qui ont déjà le sida et attrapent n’importe quoi avec leurs mœurs qui pourraient bien être leurs fantasmes mais cela ne se voit pas.

Et puis la délation permet d’être vivant, de se considérer bon citoyen.

Eux ils ont bien compris la protection utile contre ce machin alors même que les scientifiques n’en savent rien.

Mais derrière leurs bureaux à éprouvettes que savent-ils à chercher sans trouver ? Pourtant, conte le Covid-19, il y a des gens biens.

On n’en parle pas trop car cela ne fait pas vraiment vendre .

Encore un effort presque 200 000 morts en terre entière…

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.