Accueil / Réflexions / Des espoirs

Des espoirs

Finale de foot battant des records mais 1 000 blessés sur une place italienne cadenassant des supporters qui n’en demandaient pas tant et dont certains n’ont pas supportés la joyeuseté de pétards lancés pour la fête.

Encore en Grande Bretagne qui ne gagne rien au Brexit puisque les terroristes l’ont pris pour cible alors qu’elle a toujours fait portes ouvertes aux migrants. Mais l’espoir d’un peuple qui continue de vivre et à faire la fête.

Dans une ville d’Île de France, dans ce qui est la capitale du Vexin français, d’autres fêtards d’un autre genre pillent les boîtes aux lettres, brûlent les voitures de leurs voisins sans aucune gêne car où serait leur plaisir ?

Mais, cela n’empêche pas la tenue non loin d’une brocante dont les débuts remontent à fort loin.

Curiosité dont je n’ai pas encore d’explication, je reçois comme tout citoyen inscrit pour le pire et le meilleur, une enveloppe contenant les doléances de ceux qui se présentent au bon peuple, mais, au-delà de deux tracts du même petit dans un envoi, je m’étonne de la non présence du CV d’une qui devrait faire partie d’eux ; abandon ou oubli malheureux ?

Un ministre tançant un collègue sur lesquels poussent comme les champignons un soupçon de corruption immorale ; veut-il lui prendre la place ou a-t-il encore beaucoup de temps à lui pour s’occuper des autres en toute justice ?

Mais, je vous avais dans un précédent que vous avez certainement oublié, posté une chanson qui n’en perd aucun sens.

Aussi permettez-moi de réitérer : VIVRE SANS PEUR

C’est pas normal

                                   C’est pas moral

                                   Nous sommes victimes

                                   De tous vos crimes

                                   Assez parlé

                                   Désir d’agir

                                   Pour le bien de l’Humanité

                                   Sans recherche d’un bouc émir

                                   Pouvoir traîner où bon me semble

                                   Exister sans que je tremble

                                   Hors de ce monde totalitaire

                                   Le savoir-faire, d’en être fier

                                   Je sais, c’est trop. Mais ! J’ai quinze ans

                                   REFRAIN

                                   « Si tu veux un monde meilleur

                                   Vivre sans la peur,

                                   Reconstruisons tous en frères,

                                   Un monde sans frontière. »

                                   Si vous continuez,

                                   Ça va péter.

                                   Comprenez-nous s’il vous plaît

                                   Notre planète va étouffer.

                                   Oh ! Laissez-nous l’apprécier.

                                   Nous devons ensemble tous chanter…

                                   REFRAIN (bis)

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*