IdéesRéflexions
A la Une

Dépenser sans compter

Le Covid-19 compte très cher dans les comptes d’un régime capitaliste comme les riches les aime, les plus pauvres nettement moins.

La France, grâce à certaines luttes de non nantis, a conservé une protection sociale malgré les coups de boutoirs incessants de la classe patronale qui ne veut pas que celle ouvrière lutte.

Mais, cela n’a pas l’air de plaire aux tenants des premiers de classe dont le rôle est la continuité de leur classe première sans tenter l’élargir.

Aussi, même si les activités ne peuvent reprendre leur cours normal et que les scientifiques disent tous aux abris citoyens, la classe dirigeante a décidé que le petit peuple doit reprendre quoiqu’il en coûte.

Désormais, à partir du 1er juin, le congé pour garde d’enfants ne sera possible que si l’établissement scolaire confirme leur non prise en charge.

Tant pis si pour l’instant un doute énorme subsiste sur la vulnérabilité des enfants de non très riches.

Alors pourquoi parler parler de volontariat de choix responsable de la part des parents ? Le nombre de chômeurs laissés sur le carreau du temple dans le futur va encore faire accentuer la pression de ceux qui ne peuvent pas donner du travail.

Mais, l’important sera de faire semblant.

Si les apparences sont trompeuses, une bonne peut servir d’entourloupe aux investisseurs qui n’y verront que du feu.

Mais il est vrai que certains très gentils patrons demandent à l’insu de leur plein gré à leurs salariés qu’ils ont mis en garde d’enfant(s) ou chômage partiel de faire leur joyeux labeur quotidien.

Au patrons les y a pas de petits bénéfices, à la collectivités les grosses charges.

Que voulez-vous c’est une question culturelle que les si intelligents patrons du monde terrestre entier ont bien assimilé.

Heureusement qu’ils sont là pour nous rappeler ce qu’est l’être humain et les débilités concurrentiels du commerce sauvage même civilisé.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.