Accueil / Pourquoi / Demain c’est le 1er avril et ce n’est pas un poisson d’avril

Demain c’est le 1er avril et ce n’est pas un poisson d’avril

poisson3103Nous sommes le 31 mars et sauf bouleversement de dernière minute, loi modifiant le calendrier, demain nous serons le 1er avril, bien que la tradition passe de mode, ce sera le jour des poissons d’avril.

Mais savez-vous pourquoi cette date, qu’a-t-elle de particulier.

Et bien, il faut remonter – au 16ème siècle, du temps du roi Charles IX. À cette époque, en fonction des régions, le début de l’année était variable.

Et l’une des dates le plus fréquemment retenu était le 25 mars (calendrier julien) correspondant au 1er avril.

En 1564, par l’Édit de Roussillon, le roi Charles IX prit la décision que l’année débuterait, sur tout le territoire, le 1er janvier.

Le 1er janvier, un peu après le solstice d’hiver marque le début du rallongement de la durée des journées.

Mais, dans les régions où le nouvel an tombé le 1er avril, les gens continuèrent à se faire des cadeaux de nouvel à cette date (en plus du 1er janvier).

Et au fur au fur et à mesure du temps qui passait, les cadeaux de 1er avril furent de plus en plus symboliques. Pour arriver à des cadeaux… pour rire plus qu’un véritable présent.

D’autres disent que l’idée du poisson d’avril viendrait de l’interdiction de la pêche à cette période de l’année, et que pour se moquer des pêcheurs privés de leur passe-temps, certains leur offraient des Harengs !

Mais, il y a de nombreuses autres légendes les origines du « poisson d’avril ».

Allez-vous faire des blagues le 1er avril ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*