InfosRéflexions
A la Une

Déconfinement : ne mettez pas les autres en danger

Depuis, ce matin, lundi 11 mai 2020, c’est le début du déconfinement en France. Mais, la fin du confinement, ne signifie pas un retour à la vie d’avant, dans un monde où SARS-CoV-2, ce coronavirus, ne fait pas partie de notre vie (et de notre mort).

D’où une fin de confinement avec de nombreuses contraintes, notamment des gestes barrières à respecter (porter un masque dans de nombreuses circonstances, ne pas se serrer la main, se faire la bise, ne pas aller à plus de 100 km de chez soi, ne pas organiser de réception à plus de 10 personnes, …).

Si les gestes barrières sont plus ou moins faciles à faire respecter dans les commerces, dans la rue et dans les transports en commun, c’est impossible dans le cadre privé.

Comment empêcher des gens d’organiser une soirée avec des dizaines de personnes, se faisant la bise pour se dire bonjour, parler à moins d’1 mètre sans masque, … ? On ne peut mettre un policier derrière chaque personne.

On constate en Allemagne, pays plus rigoureux que nous, que la contamination – dans certaines régions – a repris. L’Allemagne, souvent catalogue les pays du sud de l’Europe (France, Espagne, Portugal et Italie) de pays « ClubMed », pour notre manque de rigueur, que va-t-il se passer en France ?

Le risque du déconfinement, est que ce soit comme un ballon de baudruche, si on le perce l’air part d’un seul coup … pschitt. On déconfine, les gens sortent … reprennent leurs habitudes, sans se rappeler que ce coronavirus est toujours présent et très actif. C’est le souci d’un ennemi invisible.

Les gens qui ne respectent pas les gestes barrières mettent leur vie en danger, mais le problème est qu’ils mettent également la vie des autres en danger. C’est un peu comme le chauffard sur la route, qui ne respecte rien, qui roule à tombeau ouvert, s’il a un accident et s’il se tue, c’est son problème, s’il en tue d’autres, c’est une autre histoire.

Avec Covid-19, c’est un peu la même chose, mais en pire. Une personne malade peut en contaminer plusieurs, qui en contamineront plusieurs et ainsi de suite, un cercle vicieux, un effet boule de neige.

Le problème est là, celles et ceux qui ne respectent pas les gestes barrières, ne mettent pas seulement leur vie en danger mais également celles des autres. Bien entendu les « autres » ne sont uniquement des victimes, mais aussi des acteurs qui acceptent la situation. Qui par exemple, invité chez des amis, vont admettre la promiscuité, se laisser entraîner.

Comment éviter, cela ? C’est difficile, voire impossible. Tout le monde est état de « manque » d’échange avec d’autres. Même pour ceux pour qui le confinement, c’est bien passé, les échanges sont limités depuis 2 mois au niveau de la cellule familiale avec sa conjointe ou son conjoint et peut-être ses enfants. Un fonctionnement en autarcie, qui à la longue est pesant.

Comment dans ces conditions faire respecter vraiment les gestes barrières ? C’est tout simplement impossible.

Dans cette situation nous allons subir une seconde vague, sauf si SARS-CoV-2 disparaissait comme par enchantement (évitons de croire aux miracles) … sauf si ceux qui ont le moindre symptôme sont raisonnables.

Il faudrait une communication gouvernementale sur le sujet. Convaincre les Français qui ont de la fièvre, qui toussent qui ont des symptômes faisant Craindre Covid-19, de ne pas sortir ou bien le moins possible avec un masque, en respectant les distances barrières, en n’allant pas dîner chez des amis, …

Bien entendu, il y a toujours les cas asymptomatiques, qui sans symptômes sont porteurs du virus et peuvent en contaminer.

Si ceux porteurs visibles du coronavirus pouvaient être raisonnables, cela limiterait les risques d’une seconde vague.

Même si dans la plupart des cas, les malades s’en sortent bien en prenant simplement du paracétamol durant quelques jours, SARS-CoV-2 est un virus mortel dans de trop nombreux cas, dont le corps médical découvre jour après jour de nouveaux dégâts que peut causer Covid-19.

Depuis ce matin, nous pouvons reprendre une vie plus normale, sortir sans attestation de déplacement, profitons de cela sans en abuser. Il serait dommage que dans quelques semaines, à cause de comportements irresponsables donnant naissance à forte 2ème vague, qu’Emmanuel Macron soit obligé de nous reconfiner.

Ne mettez pas votre vie en danger et encore moins la vie des autres, de vos parents, de vos enfants, de vos amis, de vos voisins … respectez les gestes barrières.

Encore une fois, si vous oubliez SARS-CoV-2, lui ne vous oublie pas, il est là, actif et dangereux !

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.