Accueil / Réflexion / Débit

Débit

Marrant le spot du haut débit lancé par le ministère de l’économie.

L’écoutant d’une oreille discrète (l’autre reste éternellement sourde à tout), j’ai tout d’abord cru qu’avec le renouveau du gouvernement l’administration concernée allait faire son mea culpa et nous faire découvrir son plan de résorption pour le déficit national (perso, j’ai une petite idée.

Mais comme dans les hautes sphères ministérielles, c’est truffé (oui les fêtes arrivent) de grosses têtes, ils ont dû déjà y penser.

Toutefois, comme ils sont payés uniquement pour penser, vous repasserez pour l’application de celles-ci.

Non, en fait, le spot concernait le maillage du territoire du haut débit pour l’internet. Une fois fait, l’exclusivité de l’installateur expirée, vous pourrez demander à votre fournisseur le bénéfice de la fibre optique.

Et, hop, ce sera parti pour un tour infini de folie à grande vitesse.

Si vous ne comprenez pas cette info, peu importe, elle est déjà obsolète, vous pourrez vous rattraper sur la suivante qui vient de s’envoler, tant pis pour vous.

Et c’est marrant car le spot suivant est un avertissement sur les images violentes qu’il convient, à juste titre, d’éviter pour les enfants qui n’en demandent pas tant ; mais, eux, captent de plus en plus rapidement et n’attendent pas que leurs parents les rattrapent.

Par contre pour le débit pécuniaire, vous attendrez, ce n’est vraiment pas pressé, surtout s’il faut taper dans les poches de la classe moyenne qui n’en peut plus, mais, il faut bien le constater, est la classe la plus importante où il est plus simple de taper.

Et puis, c’est bien elle qui élit son bourreau… de toute façon, les riches seront exemptés puisque, paraît-il, ils sont créateurs de richesse (oui, le mérite de la bonne santé des entreprises appuyée par un solide bénéfice s’arrête au patron, voire si ce dernier est trop bon à sa direction générale.

Si pertes, il y a, c’est de la faute seule aux autres salariés qui n’ont rien compris aux pensées prémonitoires de leurs glorieux chefs).

Mais surtout, comme ils sont aux commandes, ils ne vont pas donner eux-mêmes la lame qui les guillotinera !

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com