Accueil / Politique / De retour

De retour

Non pas l’impérieux lui est revenu depuis déjà quelques temps et profite bien des journées du patrimoine dont il est déjà…

Par contre, le journaleux qui a eu l’audace de copiner avec les dissidents de Turquie, pour tenter faire un bon article : chapeau l’artiste.

Néanmoins, il a fait peur à sa famille et au-delà à tout ceux préoccupés par la liberté de la presse et au-delà la Liberté seule, comme cela, toute simple, toute courte à condition toutefois de ne pas gêner son autre…

Oui, sont de retour les journées du patrimoine, comme les marronniers en son temps d’automne.

Les journalistes vont aimer.

Par contre, ils ne pourront se baigner sauf en Corse où l’automne-hiver n’a pas encore pris ses avances.

Ceci dit, lesdits ont eu des journées toutes chaudes chargées comme il se doit, de quoi occuper les journées d’info en continu et grande longueur.

Pensez : des ouragans-typhons en veux-tu en voilà, des actions de terrorismes dont certains pensaient avoir repoussé les possibilités mais qui vont permettre d’instituer l’état d’urgence en permanence ou son équivalent, la police de proximité qui avait été retirée que l’on remet sous un autre nom histoire de communiquer sans blesser, les manifestations de rentrée puisque rien n’est résolu bien au contraire tout s’aggrave si l’on en croit les discussion de salon de jardin de la seule fête populaire politisée qui perdure moyennant un prix d’entrée du week-end que chacun s’accorde de payer malgré la baisse de l’Apl future qu’il faudra bien compenser.

L’un qu’on pensait légitime n’y était pas boudeur ou peut-être en mal pécuniaire lui faisant choisir les Antilles pour un silence assourdissant laissant la chef de l’autre extrême s’exclamer avec peine.

Et que dire de celui qui, pour les élections en espérant l’attente d’un poste de premier s’en est allé et revient proclamant l’unification de toutes les droites.

Qu’a-t-il pensé des bisbilles autour d’un repas « couscoussien » de partisans très droitiers dont certains pensent qu’en ces temps de bio-bo, il vaut mieux manger local qu’exotique.

Laurent en veut à Jean-Luc, ils ne se sont jamais autant aimés les frangins…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*