IdéesInfosRéflexions
A la Une

Covid-19 … un autre effet rebond

Avec le début de la fin du confinement (il est progressif en fonction des pays), nombre de médecins ou non, craignent une reprise de la contamination par le coronavirus SARS-CoV-2 et donc une reprise du nombre de malades Covid-19. Avec la crainte que le système hospitalier ne puisse faire face au nombre de malades à prendre en charge, à la fois à cause de la fatigue des soignants qui sont sur le pont depuis mars derniers face à cette pandémie et du nombre de lits disponibles.

Mais, il y a, avant une toujours possible reprise de la pandémie, un autre effet rebond qui pourrait conduire à cela et qui est difficile, voire impossible à maîtriser.

En France, le mardi 17 mars 2020 a marqué le début du confinement, un confinement très strict, même si certains petits malins ont réussi par moments à passer au travers de mailles du filet (tel que partir en week-end prenant les petites routes de nuits pour limiter les risques de contrôles par les forces de l’ordre), globalement tout le monde a respecté le confinement, en renseignant son attestation avant toute sortie pour une durée limitée et/ou une autre bonne raison.

La pandémie au SARS-CoV-2, en France, a pu être maîtrisée, le système hospitalier n’a pas été saturé (sauf dans certaines régions, mais les malades furent transportés dans d’autres régions où les hôpitaux avaient encore de la place).

Résultat, la contamination est tombée en dessous de « 1 ». « 1 » correspond à un malade contamine 1 personne saine. Sans aucun contrôle, 1 malade covid-19 peut contaminer 3 personnes saines, d’où une propagation exponentielle de la maladie.

Une quinzaine de jours, avant la fin du confinement, Emmanuel Macron nous avait annoncé le déconfinement pour le lundi 11 mai 2020, avec de nombreuses contraintes et la non-réouverture de certains commerces (restaurants, cafés, …) et activités (cinémas, théâtres, …). L’objectif étant de garder une distance minimum entre 2 personnes.

Seulement, le confinement nous a mis sous pression, et le déconfinement a provoqué une explosion, la recherche de la compensation du manque après 2 mois d’enfermement.

Un peu comme un ballon de baudruche, on le remplit d’air, il est sous pression et si on le perce d’un trou d’épingle, il explose et l’air sort d’un seul coup.

Le déconfinement a provoqué, chez nombre de personnes, un effet rebond explosif, la recherche du contact avec les autres. On le constate dans des reportages à la télé, des photos ou des vidéos sur les réseaux, ou simplement en regardant autour de soi. Des groupes d’amis, plus ou moins jeunes, collés les uns aux autres, sans aucun respect des mesures barrières : quelques centimètres entre 2 personnes (et encore), pas de port du masque.

Nécessitant, dans certains cas, à Paris et ailleurs, l’intervention des forces de l’ordre pour disperser les attroupements, qui ne font que se déplacer d’un point à un autre.

Le problème est de SARS-CoV-2 est toujours présent et actif, que ce premier effet rebond … on ne peut voir personne à cause du confinement, on se regroupe encore plus qu’avant le confinement, risque d’en créer un second, avec une reprise de la contamination et du nombre de malades covid-19.

On ne peut pas empêcher des gens qui ne se sont pas vus depuis plus de 2 mois, de prendre plaisir à se revoir.

Avec un peu de chance, ce coronavirus va se calmer, mais si la pandémie au SARS-CoV-2 reprend, il est possible que nous passions les 2 mois d’été confiné à attendre que ça passe.

Que faire ? Rien, ce premier effet rebond est simplement humain.

Olivier Kauf

Consultant depuis plus de 30 ans, Je suis depuis une dizaine d'années journaliste, professionnel dans le domaine des risques et des assurances pour le e-mag RiskAssur-hebdo (https://www.riskassur-hebdo.com) et témoin de mon époque pour https://notre-siecle.com et https://perelafouine.com RiskAssur, Notre-Siècle et PèreLaFouine proposent chaque jour de nouveaux articles issus de la rédaction : la vie des sociétés (nominations, acquisitions, accords, …), des tests/présentations de produits, des ouvrages (professionnels, romans, bd, …), … Je peux : - présenter vos produits ou nouveaux ouvrages (il suffit de me les envoyer) - écrire sur des sujets à la demande pour du référencement SEO - publier vos communiqués de presse - Publier vos AAPC - … Une question, une remarque : olivier@franol.fr

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.