Accueil / Réflexions / Les compteurs Linky sont des objets connectés contrôlés par un service public

Les compteurs Linky sont des objets connectés contrôlés par un service public

Sous l’occupation et encore des années après, le gaz et l’électricité étaient contingentés et en cas de dépassement la fourniture devait être coupée manuellement alors qu’avec le compteur Linky, ça peut se faire à distance.

Cependant, ce n’est pas la question du moment et aux dires de ses promoteurs, les pouvoirs publics, les compteurs Linky sont un outil majeur au service de la transition énergétique.

Outre la simplification évidente qu’ils représentent pour les opérateurs, ils permettent de piloter de manière plus efficiente le réseau, d’intégrer de nouveaux moyens de production, de nouvelles formes de consommation, selon les experts du CNRS, de l’Université de Nice Sophia Antipolis et de Liège, qui se sont penchés sur ses effets après que le déploiement de ces nouveaux compteurs qui a été prévu par la loi sur la transition énergétique.

De plus, grâce à cet accès à l’information, il devrait être possible d’économiser jusqu’à 23 % d’énergie, selon les estimations de cette étude.

Au 31 décembre 2017, huit millions de foyers ont déjà été équipés, sans provoquer apparemment des dysfonctionnements, en sachant que les ondes émises par le système Linky sont du même ordre de grandeur que celles émise par un téléviseur ou un tube cathodique, ce qui n’est donc pas un sujet d’inquiétude.

Cependant, il est urgent et nécessaire de faire preuve de pédagogie à ce sujet, alors que les compteurs Linky, promus au plus haut sommet de l’État sont déployés par Enedis sur tout le territoire, pour répondre aux questions qui se posent sur leurs coûts, sur leurs effets présumés sur la santé et sur les enjeux liés aux données personnelles et sur des dysfonctionnements supposés répétés.

C’est sans doute, pour cette raison, que vingt-six députés de La République en marche prennent parti, dans une tribune au « Monde » en faveur du déploiement des « compteurs intelligents » d’Enedis, ce qui semble dénoter un doute de leur part, sur l’information qui circule, à cet égard, dans le grand public.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.