IdéesRéflexions
A la Une

Comptables publics

Il y a des choses que l’on ne connaît pas, que l’on ne soupçonne même pas. Pourtant, chaque jour nous y sommes confronté.

Il en est ainsi de la Responsabilité Civile Pécuniaire du Comptable Public.

Tout fonctionnaire, voire assimilé, qui collecte, gère l’argent pour le compte de l’État, doit en rendre compte auprès de sa hiérarchie.

La moindre faute et c’est le couperet qui tombe.

Le comptable se doit de rembourser rubis sur l’ongle le différentiel constaté dans sa comptabilité.

Et ce même si elle est positive.

Circulez vous devez payer.

Et tous les comptables sont concernés.

Qu’il s’agisse du Trésorier Payeur Général, généralement en charges des fonds d’une région ou département.

Ou qu’il s’agisse, plus modestement, du régisseur de la cantine scolaire de votre mairie.

Celui-ci est plus proche de vous, surtout lorsqu’il vous fait rappel de savoir que vous devez payer l’ardoise de votre compte.

Et, s’il prend zèle, comme votre agent du trésor, pour que vous vous acquittiez de votre dû, c’est que si vous ne le faites pas, il y a fort à parier que le comptable le fera à votre place sur ses propres deniers personnels.

Vous en connaissez beaucoup des salariés avec une telle épée de Damoclès sur la tête ? Surtout lorsque les différentes injonctions administratives arrivent suffisamment malignes pour contredire un texte existant sans le faire disparaître.

Un Trésorier principal disait que lorsqu’il se levait, il savait qu’il avait commis une faute de gestion… bien entendu, pour passer la pilule, de postes tout de même recherchés dans la carrière, des primes non négligeables subsistent.

Et, depuis longtemps, les comptables se sont regroupés dans une association reconnue par l’administration, pour défendre leurs intérêts mais surtout servir de garant au comptable pour tenir leur poste.

Ils sont responsables pécuniairement sur leur biens personnels, ils doivent donc justifier d’un patrimoine suffisant.

Par ailleurs, des compagnies d’assurances se chargent avec plus ou moins de bonheur de couvrir leur reste à charge décidé par leur autorité après jugement.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.