Faits d'actualitéRéflexions
A la Une

Comment peut-on sortir du confinement ?

Aujourd’hui, la question n’est pas de savoir si le confinement est une bonne idée, effectivement il a ralenti la propagation de ce coronavirus, mais comment peut-on en sortir ?

Ça me fait penser au frelon que l’on capture en retournant un verre dessus et on se demande comment on s’en sortir. Si on retire le verre comme cela, il va être furieux et va nous piquer. Il faut le tuer, mais comment ?

Covid-19, c’est un peu ça. Aujourd’hui, il est confiné avec nous. Il peut contaminer une famille, dans sans maison, son appartement, mais pas au-delà ! Pas tout à fait, un malade pourra contaminer d’autres personnes que ses proches, dans un magasin d’alimentation, une pharmacie, un tabac, …

Ça reste limiter. Sans ce confinement, le covid-19 aurait contaminé toutes les personnes sensibles à celui-ci. Quel pourcentage : 40, 50, … 80 %, plus … impossible à savoir. Même face à des maladies plus graves comme la peste, le choléra, Ebola, tout le monde ne l’attrape pas.

Aujourd’hui, comment se sortir de ce confinement ?

Nos voisins, les Autrichiens, vont y aller progressivement, en permettant de sortir, de rouvrir certains commerces ! Une approche certainement intéressante à observer.

En France, depuis les premiers cas de contamination, un pourcentage significatif de la population a attrapé ce coronavirus. Il ne faut pas confondre les cas déclarés (hospitalisés ou non et les cas réels). Heureusement dans la majorité des cas, l’organisme se défend bien. Il y a des gens qui ne rendent pas compte qu’ils ont eu le Covid-19 et pour d’autre ça va passer par quelques symptômes gênants (douleurs musculaires, perte de l’odorat, légère toux, ..) sans gravité.

Ces personnes sont-elles immunisées contre covid-19 ? Certains disent OUI, d’autres NON ! Même si c’est NON, si Covid-19 les réattaque, leur organisme a appris à le combattre.

Le pourcentage de cas connus en France serait inférieur à 10 % de la population ? Mais, actuellement, quel est le pourcentage réel de la population qui attraper le Covid-19 ? Si ce pourcentage était supérieur à 50 ou 60 %, on pourrait imaginer un début de déconfinement.

Si et seulement si, la population est raisonnable, accepte le port du masque (encore faudrait-il en avoir) et les mesures barrières, on pourrait imaginer un déconfinement partiel, comme en Autriche, sans rouvrir les théâtres, cinémas, restaurant ou autre lieu où les gens sont entassés.

En étant raisonnable également face à la maladie, en ne sortant pas si on a le moindre symptôme, en sortant a minima si on est un cas à risque à cause d’une autre pathologie.

Mais tester toute la population n’a pas de sens. Un test négatif ne prouve rien, il pourrait être positif quelques plus tard. Si on avait un test instantané (on pose son doigt sur un capteur, ça prend une goutte de sang et le résultat est affiché), ça permettrait de contrôler l’accès d’endroit sensible, comme les Ephad, ça serait parfait. Ça n’existe pas !!!

Aujourd’hui, il faut observer ce qui va se passer en Autriche, avec une population probablement plus disciplinée que nous et si tout va bien, commencer à imaginer une forme de déconfinement comparable.

Il faudrait que nos politiques, et notamment, le Premier ministre, arrêtent d’être anxiogène et s’ils ne peuvent pas … arrêtent de parler.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer