IdéesRéflexions
A la Une

Comme espérée la pluie a volé au secours de l’Australie proie des flammes

Depuis le début du printemps austral, qui correspond chez nous au début de l’automne, le feu alimenté par un temps sec et chaud, en prenant naissance dans les Etats tempérés, les plus peuplés où se situent les principales ville, Sydney et Melbourne.

L’Australie, une ile, à la fois Etat et continent est relativement peu peuplée, mais très florissante, elle est recouverte d’immenses forêts dont 10 millions d’hectares ont brûlés, hébergeant une flore et une faune représentant une biodiversité inconnue ailleurs, qui a été la proie des flammes et dont il reste maintenant à dresser l’inventaire et a voire comment réparer les dégâts.

Les fortes précipitations de ces derniers jours, les plus importantes dit-on, de ces dernières trente années ont permis d’éteindre et de maîtriser les incendies, échappés à tout contrôle

La richesse de l’Australie sont ses immenses gisements de charbon, qui alimentent ses centrales thermiques. Charbon, qu’elle exporte en profitant d’une demande croissante des pays en développement.

L’Australie est classé parmi les premiers pays émetteurs de gaz à effet de serre, par tête d’habitant bien entendu et sa population reproche à son gouvernement central son inaction face à cette situation, alors que le pays connait des pics de chaleur inconnus en Europe.

La population des régions sinistrées a connue des situations dramatiques extrêmes, des milliers de personnes évacues, 33 personnes tuées, principalement des pompiers et des sauveteurs, 2 500 des habitations sinistrées et on cite le chiffre incroyable pour nous, d’environ un milliards d’animaux sauvages, hôtes des forets sinistrés péri, par le feu, impossible à remplacer, avant, si possible, des décennies.

Pour le moment , il faudra laisser faire la nature, les fortes renaissent de leurs cendres, seulement il faut les canaliser, comme cela a été fait , en son temps , de les forêts des Landes, zones coupe feu, passages pour les pompiers détection permanente de toute naissance d’incendie et pompiers prédisposés en cas de nécessite .

Avec le changement climatique , les risque d’incendie ne peuvent que s’aggraver.
Booking.com

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer