InfosRéflexions
A la Une

Collecte pour leur bien

C’est le temps des collectes de la Banque Alimentaire. Vous savez ces gens qui osent, à votre entrée de grande distribution, vous aborder pour remettre un dépliant et un petit sac.

Le dépliant vous permet de savoir ce qu’il en retourne.

Le petit sac réceptionnera les quelques denrées que vous aurez pris la peine d’y placer.

Mais le petit sac peut devenir grand si vous êtes en veine.

Trois fois rien, pâtes, riz, farine mais aussi produits d’hygiène feront des heureux de pouvoir faire comme les autres.

N’oubliez pas, si vous avez de la monnaie, les couches si nécessaires aux mères souvent seules pour élever leur progéniture qu’elles ont eue sans vraiment y prendre garde.

Bientôt vous ferez des cadeaux pour les enfants de votre entourage, puis ce sera le temps des étrennes.

Alors novembre peut bien être celui de la chaleur humaine.

Faites bon accueil à ces gens qui vous tendent la main, reçoivent vos dons, les emmagasinent, les distribuent enfin à ceux qui auraient bien faim s’ils n’étaient pas présents.

Bien sûr, vous pouvez également répondre positivement aux courriers reçus de demandes de dons, tellement le besoin est grand.

Mais n’oubliez jamais, que ces personnes à qui vos largesses sont dispensées, sont d’abord et avant tout, des êtres humains, des humains que la vie n’a pas favorisés, des humains qui aimeraient un autre ailleurs.

Malheureusement, beaucoup d’entre eux n’ont pas le ressort pour en sortir.

Alors ne dites pas « ils ont qu’à faire comme moi » car s’ils le pouvaient ils le feraient et peut-être aideraient-ils à ces collectes alimentaires pour aider plus fragiles qu’eux.

Mais bien sûr, ceux qui sont insensibles, manquent de compassion ou  ont bien d’autres choses plus importantes à faire peuvent rester comme ils sont.

Ils sont eux libres de faire ou ne pas faire.

Et de toute façon, ils sont certains qu’il n’y aura jamais de personnes dans le besoin dans leur entourage.

Bonne vie à tout le monde.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer