IdéesRéflexions
A la Une

Citoyen, vous allez exister !

Après la déroute de la théorie du ruissellement, la démagogie se poursuit allègrement.

Sur demande gouvernementale, assortie d’une menace de non aide si aucune participation à l’effort national, certains patrons ont commencé par déclarer leur volonté de baisser drastiquement leur rémunération du second semestre de l’année en cours.

Et cela va de 25 à 50 % de leurs émoluments à venir.

Voire l’abandon pure et simple de leur variable qu’ils auraient du recevoir sur l’exercice passé.

L’effort est certes louable, et l’on remarque que, même en Démocratie une certaine autorité est nécessaire pour faire baisser les tentatives d’abus.

Même les dividendes sont destinés à rester au destin des entreprises.

Ce qui est remarquable d’autant plus que l’année passée était prometteuse de bon apport ! A grand mal, le grand remède de la charité des puissants dégoulinant sur les moins aisés.

Et comme il faut plus d’un symbole, des entreprises déclarent abonder une cagnotte en faveur des soignants.

Pour se faire pardonner ses pêchers rien de tel qu’une bonne obole, même forte, pour faire passer la pilule sur un agneau Pascal qui n’arrivera pas sur les étals cette année déclarée.

Bien entendu, ces gestes merveilleux, qui toutefois ne semblent pas, une fois cumulée, atteindre le montant express de pierres chrétiennes qu’il fallait à tout prix restaurer, seront remisés au placard lorsque la reprise reprendra comme avant.

Et, c’est bien là que le bas blesse.

Car si la crise de virus actuelle a fait poindre du doigt les absurdités du système actuel en révélant les impossibilités de faire face à une crise humaine de grande ampleur, les politiques au pouvoir et les patrons du haut de  la cordée ne semblent pas encore prêt à mettre en avant les mesures indispensables pour un rétablissement véritable.

Dans les entreprises, la vision du client presque roi avait changés les règles de gestion en profondeur.

Est-ce que la velléité de mettre au centre de la politique le citoyen va transformer positivement et durablement la paysage social de notre pays ???

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.