Accueil / Politique / C’est LUI

C’est LUI

Juste après la tempête, recevoir une proposition d’investissement immobilier en corse – ce sont les indépendantistes victorieux qui risquent de ne pas apprécier surtout ceux qui ont chanté sur tous les toits dont certains ont disparu, la préférence nationale (ou régionale selon les croyances) pour ce genre d’exercice à hauts risques – relève de la bévue marketing ou de la haute provocation spirituelle de mise en ces jours de début d’année festive.

D’autres seront moins contents de ne pas recevoir leurs émoluments mis au chômage technique de l’administration d’outre atlantique qui faute d’entente budgétaire entre politiciens nantis ne peut plus payer les siens.

Et dire qu’il y en a encore pour nous vanter et jalouser les conditions de vie de ces gens là ; mais regardez ils ont même leurs ouragans dans leurs régions pour riches après que les feux les ont atteints.

Mais vouloir les copier à ce point c’en est de trop que désormais, depuis quelques temps maintenant, dans notre bon vieux métropolitain parisien, le métro parigot, certains conducteurs de rame déclinent s’arrêter à certaines stations lorsque les quais sont trop obstrués par les drogués et pire leurs dealers.

Les premiers deviennent agressifs s’ils n’ont pas la tune pour payer leur ruine alors que les second attendent de ramasser l’oseille qu’ils ont semé.

Mais que font les forces de l’ordre ?

Ont-ils repris leur service d’ordre auprès de leur impérieux ? c’est dommage car nous sommes en manque d’eux.

Adam est parti d’une vie sans accalmie.

En sortie de gare, direction Paris où d’ailleurs, les usagers souvent passaient sans regard.

Pour certains, c’était d’un regard de reproche d’en avoir trop de ce gars qui n’avait rien à leur apprendre.

Mais il y en avaient d’autre pour s’arrêter,  lui donner du temps, une pièce, un bout de pain.

Pourtant le bougre était exigeant, il exigeait son saumon au moment des fêtes qu’il ne fêtait pas en la dernière.

Car les maîtres chargés de l’urbanisation avaient décidé que leur bout de bois servant d’abri pourrait servir pour des habitants bien en habits.

O, se savait pas qui il était, mais l’on voyait bien « qui il est ».

Cela n’a pas empêché.

Qui a dit que l’on était égaux devant la mort ??

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*